Discussion:
jeu de lumière pour maquette
(trop ancien pour répondre)
 a
2015-10-29 05:55:06 UTC
Permalink
bonjour,
je suis plus manuel qu'intellectuel et mes connaisances en
logique-programmation informatique sont très limitées.
j'ai réalisé la maquette d'un concert dans une salle de spectacle.
les jeux de lumières des concerts sont assez pointus et je souhaite
faire quelque chose d'approchant sur ma maquette.
je souhaite faire clignoter 15 ou 20 leds de façon aléatoire et à
fréquence variable et aléatoire.
mes compétences électroniques sont aussi limitées et ma premiere idée
était d'utiliser un NE555 pour chaque led avec une fréquence déterminée
différente du ne555 suivant de la led suivante.
une estimation de la taille du boitier, du circuit imprimé, du nombre
de composants m'a fait imaginer une programmation mais mes recherches
sur gogol ne m'ont pas donné de solution.
j'ose donc vous solliciter pour m'aiguiller dans une direction
facilement réalisable qui ne me demandera pas d'acheter en plus une
palette de doliprane contre le mal de tête.
j'ai réussi a me monter un wiki perso sur un raspberry pour remplacer
mes notes et mes tutos sur un bout de papier et de perdre mes notes
manuscrites mais mes competences s'arretent là.
un arduino me semble hors de portée pour mes maigres connaissances pour
développer quelque chose de similaire à un vrai jeu de lumière.
auriez vous des conseils à m'apporter?
je vous en remercie beaucoup par avance.
AA
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-10-29 20:28:03 UTC
Permalink
Post by  a
je souhaite faire clignoter 15 ou 20 leds de façon aléatoire et à
fréquence variable et aléatoire.
Il existe des LEDs clignotantes.
--
Post by  a
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-10-29 20:40:19 UTC
Permalink
Post by  a
mes compétences électroniques sont aussi limitées et ma premiere idée
était d'utiliser un NE555 pour chaque led avec une fréquence déterminée
différente du ne555 suivant de la led suivante.
[...]
j'ai réussi a me monter un wiki perso sur un raspberry pour remplacer mes
notes et mes tutos sur un bout de papier et de perdre mes notes
manuscrites mais mes competences s'arretent là.
un arduino me semble hors de portée pour mes maigres connaissances pour
développer quelque chose de similaire à un vrai jeu de lumière.
autre approche, différente du NE555: un rPi, puisque vous en parlez, avec
un driver de LEDs. Je pense en particulier à passer par l'I2C. Vous
branchez le driver directment sur le rPi (4 fils: +, -, data, clock), puis
les LEDs directement sur le driver (si ce sont des 5mm 20mA). Sinon, via
un petit ampli, ou une porte logique de type OUI, ou NON; ou un
transistor. Peu importe.

Le seul soucis, c'est qu'il faut vérifier les tensions; je crois que le
rPi est en 3.3V; j'ai oublié la tension du driver; mais, si vous devez
être en 3V pour l'I2C, alors, ce sera aussi 3V pour les LEDs; ça
conviendra pour rouge et vert, mais pas bleu ou blanc. Sinon il faut
ajouter un convertisseur de tension 3-5 (3€ sur dx.com).

Je pense en particulier à des drivers de LED 8 voies en DIP. Mais je crois
en avoir vu un 15 (ou 16) une fois (je crois que c'était aussi un DIP;
mais au pire, j'ai vu des adapteurs SO-DIP sur Ebay).

Pas le temps de fouiller les références ce soir; si l'idée vous intéresse,
je chercherai les références un autre jour.

L'interret d'un driver I2C, c'est que la programmation se fait avec un
code bash (shell) ultra simple. Le bash n'est pas rapide, mais ce sont des
instructions de gestion de PWM; ensuite, c'est le driver qui gère le
clignottement. Dans votre cas précis, il y a deux approches. Soit le PWM
peut aller assez lentement pour votre fréquence, soit, il faudra commander
les LEDs en tout ou rien; et le script devra allumer et éteindre les LEDs
dans une boucle. Pour la programmation shell, je pourrai vous aider à
partir du 10 novembre.

Le projet se résume alors à ces composants:
- alim USB 5€
- rPi 45€
- carte SD 8€
- driver I2C 6-12€
- platine convertisseur DIP-SO 2€
- circuit adapteur 3V-5V 3€

Et dans le pire des cas, ajouter un transistor par chaine de LED (le
driver est conçu pour pouvoir attaquer directement un MOS de puissante).

Ajoutez une carte Wifi, et vous contrôlez tout avec un téléphone mobile à
distance.

C'est ma config de base pour de nombreux projets. Sur le driver I2C, je
branche directement des relais statiques pour contrôler des choses en 220V.
--
Post by  a
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
 a
2015-10-30 12:56:55 UTC
Permalink
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Post by  a
mes compétences électroniques sont aussi limitées et ma premiere idée
était d'utiliser un NE555 pour chaque led avec une fréquence déterminée
différente du ne555 suivant de la led suivante.
[...]
j'ai réussi a me monter un wiki perso sur un raspberry pour remplacer mes
notes et mes tutos sur un bout de papier et de perdre mes notes
manuscrites mais mes competences s'arretent là.
un arduino me semble hors de portée pour mes maigres connaissances pour
développer quelque chose de similaire à un vrai jeu de lumière.
autre approche, différente du NE555: un rPi, puisque vous en parlez, avec
un driver de LEDs. Je pense en particulier à passer par l'I2C. Vous
branchez le driver directment sur le rPi (4 fils: +, -, data, clock), puis
les LEDs directement sur le driver (si ce sont des 5mm 20mA). Sinon, via
un petit ampli, ou une porte logique de type OUI, ou NON; ou un
transistor. Peu importe.
Le seul soucis, c'est qu'il faut vérifier les tensions; je crois que le
rPi est en 3.3V; j'ai oublié la tension du driver; mais, si vous devez
être en 3V pour l'I2C, alors, ce sera aussi 3V pour les LEDs; ça
conviendra pour rouge et vert, mais pas bleu ou blanc. Sinon il faut
ajouter un convertisseur de tension 3-5 (3€ sur dx.com).
Je pense en particulier à des drivers de LED 8 voies en DIP. Mais je crois
en avoir vu un 15 (ou 16) une fois (je crois que c'était aussi un DIP;
mais au pire, j'ai vu des adapteurs SO-DIP sur Ebay).
Pas le temps de fouiller les références ce soir; si l'idée vous intéresse,
je chercherai les références un autre jour.
L'interret d'un driver I2C, c'est que la programmation se fait avec un
code bash (shell) ultra simple. Le bash n'est pas rapide, mais ce sont des
instructions de gestion de PWM; ensuite, c'est le driver qui gère le
clignottement. Dans votre cas précis, il y a deux approches. Soit le PWM
peut aller assez lentement pour votre fréquence, soit, il faudra commander
les LEDs en tout ou rien; et le script devra allumer et éteindre les LEDs
dans une boucle. Pour la programmation shell, je pourrai vous aider à
partir du 10 novembre.
- alim USB 5€
- rPi 45€
- carte SD 8€
- driver I2C 6-12€
- platine convertisseur DIP-SO 2€
- circuit adapteur 3V-5V 3€
Et dans le pire des cas, ajouter un transisto r par chaine de LED (le
driver est conçu pour pouvoir attaquer directement un MOS de puissante).
Ajoutez une carte Wifi, et vous contrôlez tout avec un téléphone mobile à
distance.
C'est ma config de base pour de nombreux projets. Sur le driver I2C, je
branche directement des relais statiques pour contrôler des choses en 220V.
bonjour et merci infiniment pour votre aide et pour le Saint Graal que
vous me proposez. cela m'apparait comme fabuleux tout ce fonctionnement
mais très loin de mes possibilités même si vous me proposez votre aide
pour la programmation car en aucun cas, je ne voudrais vous prendre de
votre temps.
je vais faire des recherches sur les adaptateur, l'I2C e les DIP. peu
etre que je comprendrais de quoi ca parle.

merci pour ces infos
cordialement
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-10-30 21:54:28 UTC
Permalink
Post by  a
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Post by  a
mes compétences électroniques sont aussi limitées et ma premiere idée
était d'utiliser un NE555 pour chaque led avec une fréquence déterminée
différente du ne555 suivant de la led suivante.
[...]
j'ai réussi a me monter un wiki perso sur un raspberry pour remplacer mes
notes et mes tutos sur un bout de papier et de perdre mes notes
manuscrites mais mes competences s'arretent là.
un arduino me semble hors de portée pour mes maigres connaissances pour
développer quelque chose de similaire à un vrai jeu de lumière.
autre approche, différente du NE555: un rPi, puisque vous en parlez, avec
un driver de LEDs. Je pense en particulier à passer par l'I2C. Vous
branchez le driver directment sur le rPi (4 fils: +, -, data, clock), puis
les LEDs directement sur le driver (si ce sont des 5mm 20mA). Sinon, via
un petit ampli, ou une porte logique de type OUI, ou NON; ou un
transistor. Peu importe.
Le seul soucis, c'est qu'il faut vérifier les tensions; je crois que le
rPi est en 3.3V; j'ai oublié la tension du driver; mais, si vous devez
être en 3V pour l'I2C, alors, ce sera aussi 3V pour les LEDs; ça
conviendra pour rouge et vert, mais pas bleu ou blanc. Sinon il faut
ajouter un convertisseur de tension 3-5 (3€ sur dx.com).
Je pense en particulier à des drivers de LED 8 voies en DIP. Mais je crois
en avoir vu un 15 (ou 16) une fois (je crois que c'était aussi un DIP;
mais au pire, j'ai vu des adapteurs SO-DIP sur Ebay).
Pas le temps de fouiller les références ce soir; si l'idée vous intéresse,
je chercherai les références un autre jour.
L'interret d'un driver I2C, c'est que la programmation se fait avec un
code bash (shell) ultra simple. Le bash n'est pas rapide, mais ce sont des
instructions de gestion de PWM; ensuite, c'est le driver qui gère le
clignottement. Dans votre cas précis, il y a deux approches. Soit le PWM
peut aller assez lentement pour votre fréquence, soit, il faudra commander
les LEDs en tout ou rien; et le script devra allumer et éteindre les LEDs
dans une boucle. Pour la programmation shell, je pourrai vous aider à
partir du 10 novembre.
- alim USB 5€
Le rPi ne consomme presque rien; mais il est conseillé de surcalibrer
l'alim, pour des raisons de stabilité. En générale on prend des alims de
type micro USB 1 ou 2A.

http://fr.aliexpress.com/item/2015-new-design-5V-2A-power-adapter-for-raspberry-pi-2-model-power-supply-compatible-banana/32340406099.html?adminSeq=221583798&shopNumber=1389695
Post by  a
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
- rPi 45€
http://fr.aliexpress.com/item/2015-New-Original-3-5-LCD-Touch-Screen-Display-Clear-Case-Raspberry-Pi-2-Model-B/32442982047.html?adminSeq=117008230&shopNumber=104958

C'est la version du riche avec écran; mais pas loin, tu trouvera moins
chère sans écran ni boite.

Le modèle 2 est plus puissant, en CPU, et RAM. Le modèle 1 est moins chère.

La version B signifie que tu as la prise réseau intégrée. La version A,
sans réseau, est moins chère.

Attention: les différences entre A et B se limitent au réseau. Mais les
différences entre 1 et 2 vont beaucoup plus loin que le CPU et la RAM: le
pinout des IO change aussi.
Post by  a
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
- carte SD 8€
http://fr.aliexpress.com/item/Raspberry-PI-2-SD-Card-Original-16GB-Class10-Micro-SD-Card-for-Banana-PI-BPI-M2/32345940016.html?adminSeq=200135348&shopNumber=701314
ou n'importe ou ailleurs; je ne sais plus si le minimum pour un rPi est 4
ou 8GB. L'interret de cette carte est qu'elle est U1 (voir les normes sur
les débits uSD).
Post by  a
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
- driver I2C 6-12€
Pour de l'IO classique:
MCP23008-E/P
(éviter le MCP23016 parce qu'il requiert une horloge externe; mais il y a
un autre x16 avec horloge intégrée)
PCF8574

Un AD-DA au passage:
PCF8591

Pour des LEDs:
7275649 – PCA9685
Post by  a
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
- platine convertisseur DIP-SO 2€
http://www.ebay.fr/itm/20PCS-SOP8-SO8-SOIC8-TSSOP8-MSOP8-DIP8-Adapter-PCB-DIY-Conveter-Transfer-Board-/321524925484?hash=item4adc61042c:g:Qg0AAOSwPe1UFqUP
tu soude ton SO au milieu, puis des pattes normales autour.

http://www.ebay.fr/itm/5pcs-SOP8-SO8-SOIC8-a-DIP8-Adaptateur-SOP8-DIP8-PCB-Convertisseur-Conseil-/400885559269?hash=item5d56a42fe5:g:6WYAAOSwEeFVBpA3

et un plus large, plus proche de ce qu'il faudrait:
http://www.ebay.fr/itm/2PCS-SOP-16-SO-16-SOIC16-SSOP16-SMD-to-DIP-16-Adapter-Holder-PCB-Board-Converter-/121699693086?hash=item1c55ddf21e:g:2pwAAOSwq7JT7NWc
tu ajoute des headers normaux qu'on trouve partout:

http://www.ebay.fr/itm/4x-Barrettes-droites-headers-40-pin-Male-secable-2-54mm-Arduino-France-exp-j-0-/281512596700?hash=item418b7554dc:g:ydsAAOSw6EhURU1N
Post by  a
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
- circuit adapteur 3V-5V 3€
http://www.dx.com/p/2-channel-3-3v-5v-logic-level-converter-blue-384041#.VjPg0tdg6l0

Pour un I2C complet, il faudrait peut être un 3 voies (donc 4). A creuser.

Pas forcément indispensable.
Post by  a
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Et dans le pire des cas, ajouter un transisto r par chaine de LED (le
driver est conçu pour pouvoir attaquer directement un MOS de puissante).
Ajoutez une carte Wifi, et vous contrôlez tout avec un téléphone mobile à
distance.
http://www.dx.com/p/usb-20-mini-150mbps-wifi-wireless-lan-adapter-silver-black-265961#.VjPkjNdg6l0
Post by  a
bonjour et merci infiniment pour votre aide et pour le Saint Graal que
vous me proposez.
Non; juste une approche possible, parmi de nombreuses autres.

Je viens du monde logiciel. J'ai pas envie de me faire chier avec les
dongle de programmations (PIC et AVR). Avec un rPi, en wifi, je prends le
contrôle à distance par ssh pour l'administration, et je fournis une
interface web aux utilisateurs pour le quotidien.
Post by  a
cela m'apparait comme fabuleux tout ce fonctionnement
mais très loin de mes possibilités même si vous me proposez votre aide
pour la programmation car en aucun cas, je ne voudrais vous prendre de
votre temps.
La programmation logicielle d'un rPi peut se faire dans n'importe quel
langage: C, shell, bash, python, perl ...
Post by  a
je vais faire des recherches sur les adaptateur, l'I2C e les DIP. peu etre
que je comprendrais de quoi ca parle.
I2C est un bus; mais le rPi travaille en 3V, il faut vérifier les puces
que j'ai proposées, certaines seront compatibles, mais pas toutes.

DIP = traversant. SO = surface mounting.

Et pour les flemmards du fond de la classe:
http://www.dx.com/p/male-to-female-dupont-breadboard-jumper-wires-for-arduino-40-piece-pack-20cm-length-146935#.VjPlk9dg6l0
http://www.dx.com/p/30cm-breadboard-wires-for-electronic-diy-40-cable-pack-80207#.VjPlk9dg6l0

Plug and play, zero soudure :) (mais plein de faux contactes :D )

Ca dépend aussi de la durée du projet.

le rPi apporte une énorme souplesse de programmation, si vous n'avez pas
de kit de dev. Il s'administre à distance, sur le très long terme. Si vous
prenez un PIC ou AVR, il faut le kit de dev (la platine USB, plus la suite
logicielle): il faut être sur place.

Mais, il est possible que pour une production unique, à usage de quelques
jours, sans modifications ultérieures, l'Arduino revienne moins chère à
court terme.

Le rPi peut avoir des petits plantages; si il est branché sur un truc
coupé toutes les nuits (genre éclairage d'une salle d'expo), ça ira.
Sinon, il faut lui programmer un reboot régulier (via crontab, une ligne
de rien du tout).

Si le driver que j'ai mentionné fonctionne à la fréquence qui vous
convient, le code tient en 20 lignes. Autrement, ce sera plutot 30.

Le rPi peut gérer les rubans de LEDs 1wire évoqués par les autres
intervenants.
--
Post by  a
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
 a
2015-10-31 07:20:52 UTC
Permalink
impossible de répondre en format text, mes lignes sont trop longues
desolé de passer par un raccourcisseur !

bonjour Benoit-Pierre, bonjour à tous,

je viens de lire et regarder tous les liens que tu as mis.
très interressant car je découvre énormement de choses. j'etais reste
sur mes anciens souvenir de NE555. l'electronique a bien changé depuis
la derniere fois que je m'y etais interessé ! je me sens dépassé mais
l'envie de reprendre est de plus en plus grande.

le prix du matériel n'est pas important, il me semble que cela reste
raisonnable.
le Rpi me semble plus approprié car beaucoup plus puissant et surement
plus évolutif au niveau gestion d'autres fonctions de jeux d'éclairage.
il pourrait peut etre faire fonctionner conjointement d'autres modules
de jeu de lumieres comme les rubans de leds RGB. peut etre, je m'avance
un peu en disant cela.
dans le pire des cas, je pourrais le recycler en serveur web. le web et
son developpement, je maitrise un peu. les BDD aussi hormis C++ python
et autres langages de programmation que je ne connais absolument pas.

j'ai également fait quelques recherches concernant les logiciels
utilisés pour faire fonctionner ces beaux affichages. j'ai vu que dans
certaines vidéos, les personnes utilisent des mac ou des PC. dans
d'autres, on ne voit rien, juste du cablage.
je suppose que la plateforme ne dépend pas du logiciel utilisé.
quoi utiliser sur un Rpi ?

au sujet de bandes de leds. si j'ai bien compris, il est possible de la
couper plusieurs parties qui peuvent etre modulées indépendament les
unes des autres ? (un seule led possible aussi ?) tout en gardant
l'éventail des couleurs ?


je commence ma liste de courses:

1 Rpi dernier modèle + boitier, j'ai l'alim, la carte SD, clavier
souris
http://ecra.se/fIjA


1 nappe de jonction
http://ecra.se/fIjB

1 SO ou plus pour une évolution future. autant en avoir d'avance
http://ecra.se/fIjD

adaptateur 3/5v combien de pieces ?


I2C celui la pourrait convenir ?
http://ecra.se/fIjE

une bande de led ca ?
http://ecra.se/fIjF


tant que je suis dans la commande de matériel, j'ai trouvé ca qui
pourrait m'eviter d'utiliser un 22" et gagner de la place
http://ecra.se/fIjG

ou
http://ecra.se/fIjJ

plus un litre d'huile de coude.
que me manque t'il ?

merci pour votre aide et vos conseils.

cordialement
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-02 00:02:32 UTC
Permalink
Post by  a
je viens de lire et regarder tous les liens que tu as mis.
très interressant car je découvre énormement de choses. j'etais reste sur
mes anciens souvenir de NE555. l'electronique a bien changé depuis la
derniere fois que je m'y etais interessé ! je me sens dépassé mais l'envie
de reprendre est de plus en plus grande.
Le NE555 est un bon composant, mais, pas pratique du tout quand tu veux
gérer 20 trucs aléatoires indépendants. Il existe des méthodes compliquées
pour faire de l'aléatoire avec un PIC/AVR, mais c'est de la programmation
de haut vol.
Post by  a
le Rpi me semble plus approprié car beaucoup plus puissant et surement
plus évolutif au niveau gestion d'autres fonctions de jeux d'éclairage. il
pourrait peut etre faire fonctionner conjointement d'autres modules de jeu
de lumieres comme les rubans de leds RGB. peut etre, je m'avance un peu en
disant cela.
Le rPi peut faire énormément de choses; dans la limite de ce que peut
faire un PC. Il est facile d'augmenter ses I/O, avec divers expandeurs.
Mais, il est relativement lent; il n'est pas du tout temps réel pour ce
que font habituellement des ELECTRONICIENS. Tu aura une latence pouvant
aller jusqu'au dizième de seconde, rien qu'à cause de la lenteur du code,
et du scheduleur Linux. Mais, grace à diverses couches logicielles,
certains trucs sont ultra simples (parce que d'autres se sont fait chier
avant toi). Gérer 64 à 1024 I/O ne me ferait pas peur du tout. Mais, à
très faible débit. Des machins tout ou rien si possible (par exemple, un
gestionnaire de feu d'artifice). Il a des buffer partout; donc, si tu dois
avoir une précision inférieure au centième de seconde, oublie.

Linux peut gérer des interruptions; mais il faut alors passer dans la
programmation noyeau, avec écriture de drivers. On est plus dans le machin
vite fait pas chère avec des scripts de 5 lignes.

Il peut donc facilement gérer un RGB d'ambiance. Ou, un affichage d'image
fixe sur mur de LED (comme l'autre a évoqué, des LEDs sur bus série).
Mais, oublie toute idée d'animation rapide, ou synchronisée sur du son.

Ca peut piloter des moteurs pas à pas, ou des servos (pas en directe, mais
y a des buffers qui aident). Tant que la latence est tolérable. Mais si tu
as besoin de truc synchrone au centième de s, va voir ailleurs. Après, tu
gagne un temps considérable avec le C; mais, dans la limite des buffers
matériels (identiques à ceux d'un PC), et du scheduleur (ne pas hésiter à
recompiler le noyeau avec les options voulues).
Post by  a
dans le pire des cas, je pourrais le recycler en serveur web. le web et
son developpement, je maitrise un peu. les BDD aussi hormis C++ python et
autres langages de programmation que je ne connais absolument pas.
C'est comme tout; faut prendre un WE en tête à tête avec un livre de débutant.
Post by  a
j'ai également fait quelques recherches concernant les logiciels utilisés
pour faire fonctionner ces beaux affichages. j'ai vu que dans certaines
vidéos, les personnes utilisent des mac ou des PC. dans d'autres, on ne
voit rien, juste du cablage.
je suppose que la plateforme ne dépend pas du logiciel utilisé.
quoi utiliser sur un Rpi ?
C'est un Linux sur ARM. C'est une Debian par défaut. Il faut regarder sur
le miroir RaspBian les logiciels proposés par défauts. Puis, chercher si
un logiciel te manque, ou il est hébergé, et si il est dispo pour ARM.
Après, tu peux compiler. Ou demander aux forums.

Le rPi est un peu comme un téléphone mobile, avec les mêmes avantages:
c'est une plateforme matérielle harmonisée mondialement; avec une suite
logicielle partagée; donc il est très facile de se faire aider par
quelqu'un d'Internet; beaucoup plus que dans l'univers PC desktop (trop de
paramètres locaux, ou personnels).

Le rPi est facile d'accès pour quelqu'un venant du monde logiciel comme
moi. Et s'utilise seul, sans aucune suite de programmation. Il
s'administre par réseau (ssh, similaire à telnet), ou par web.

Il me semble qu'un Arduino nécessite des modules de programmation (hard,
et une suite soft); donc, de se déplacer avec un PC mobile pour les mises
à jour - à confirmer par les habitués.

J'ai tendance à tout écrire moi même.

De très nombreux produits sont certifiés rPi.
Post by  a
au sujet de bandes de leds. si j'ai bien compris, il est possible de la
couper plusieurs parties qui peuvent etre modulées indépendament les unes
des autres ? (un seule led possible aussi ?) tout en gardant l'éventail
des couleurs ?
Oui, c'est ce que dit le site; et vu la puce qu'ils utilisent, ça me
semble cohérent. Par contre, c'est un bus série. Tu dois avoir toutes les
LEDs topologiquement en série. Tu ne peux pas partir du rPi avec deux
branches en // (tu pourrais en I2C par exemple). Ca fonctionne avec une
daisy chain. Si le câblage t'oblige à faire deux chaînes parallèles, tu
dois partir du rPi avec deux sorties indépendantes (et rapidement, tu
devra coder un bit banging à la main; en utilisant des sorties différentes
du standard, ou des expandeurs).
Post by  a
1 Rpi dernier modèle + boitier, j'ai l'alim, la carte SD, clavier souris
Je ne branche jamais clavier ni souris à mes rPi. Je branche une alim, un
réseau. Le serveur DHCP (ou un sniffer réseau) me donner l'IP qu'il a
pris, puis j'y vais en ssh.

Note que lors de la première utilisation, il y a des procédures assez
spéciales. Déjà, c'est un Linux modifié. Et ensuite, il faut étendre le
système de fichier à la carte SD (e2fsresize); de plus en plus de tutos
écrits par des gens du monde hard qui ne comprennent pas Linux négligent
ce détail.

Même pour les projets ou j'ai besoin de l'écran, je me passe quand même de
clavier. Et j'administre par ssh.

Le radiateur est optionnel; il permet d'overclocker; ça attaque
l'espérance de vie du CPU; pour mes usages, générallement long terme, je
vais plutot vers le downclocking (mais un dissipateur ne nuit jamais). Vu
que je vise 10 ans de stabilité, je fais mon possible pour travailler avec
du maériel passif.
Post by  a
1 SO ou plus pour une évolution future. autant en avoir d'avance
Bien faire attention de prendre le bon modèle. Si tu es doué du dremmel,
tu peux prendre le plus grand dispo, et le couper selon la puce montée.
Certains expandeurs I2C ont 18 à 24 pattes.

Il y en a des moins chères sur Ebay.
Post by  a
adaptateur 3/5v combien de pieces ?
Il faut vérifier un détail: les adapteurs de tension de DX sont
probablement incompatibles avec les conceptes de fond de l'I2C (qui est
bi-directionnel par ligne). Ca se contourne, mais je ne sais plus comment.
Certaines librairies du rPi ont une option assez "maison", en lisant le
data entrant sur une pin différente du data sortant. Comme ça tu peux
utiliser un convertisseur: deux qui sortent du rPi vers le bus 3->5 (data
+ clock), et une ligne qui ramène data en 5->3, sur la patte DataIn. Mais
c'est pas du tout standard. Facile à gérer en bit banging maison. Mais tu
perds un I/O; et beaucoup d'autres avantages I2C.

Il existe une puce intelligente qui gère la chose en respectant les
standard (je me demande comment elle fait; mais il parait qu'elle le fait).

Le même problème se pose pour tous les bus ayant une ligne data
bidirectionnelle, quand les clients ont l'habitude de travailler en 5V.

Ce problème de tension est un des plus gros inconvénient du rPi.

Nombre de pièces: il faut 2 à 4 lignes de conversion par bus i2c. Ca
dépend donc si la puce gère 2 ou 4 lignes. Sinon, la chose se fait avec un
simple transistor et deux résistances (du MOS, si possible, pour la
vitesse). Ou des portes logiques OUI si tu as du stock.
Post by  a
I2C celui la pourrait convenir ?
http://ecra.se/fIjE
Deux réponses:

1: connais pas cette référence

2: tout ce qui est sur dx.com est générallement, apriori, stocké par cette
entreprise parce que c'est simple à utiliser par des neu², utile, et
facile d'accès. Bien lire les commentaires négatifs.

Persuadé que ça ausis y a moins chère sur un autre site.
Post by  a
une bande de led ca ?
http://ecra.se/fIjF
Il existe des produits concurrents. Je n'ai jamais utilisé ce produit.
Post by  a
tant que je suis dans la commande de matériel, j'ai trouvé ca qui pourrait
m'eviter d'utiliser un 22" et gagner de la place
ATTENTION: j'ai dit que les rPi 1 et 2 avaient un pinout différent; je ne
sais pas si les écrans sont compatibles.

Il existe deux types d'écrans pour rPi: les bus LCD, et les I2C. Ceux que
j'ai pris sur Ali sont en I2C; ça me mange la pin I2C (et j'ai des soucis
de dimension de l'écran: le bureau n'est pas redimentionné à la résolution
de l'écran; perso je me débrouille; mais d'autres ne maitrisant pas X11
risque de ne pas savoir comment s'y prendre). Ceux en bus LCD interne
peuvent souffrir de variations de topologie. Celui ci semble passer par la
prise HDMI externe.

Je viens de racheter sur Ebay des écrans; j'ai les mêmes critères depuis
10 ans:
- 17" ou 19"
- 5/4
- 1280x1024
- VGA + DVI
- câbles détachables de l'écran

Si c'est pour une station fixe: alim 12V externe, parce que c'est ce qui
crame le plus souvent, donc changement facile.

Pour un usage en mobilité: entrée 220 par simplicité (mais quand l'alim
interne crame, écran poubelle).
Post by  a
http://ecra.se/fIjG
Attention, vendu sans alim ni câble HDMI.
Post by  a
http://ecra.se/fIjJ
Va manger un port USB !!! Prévoir que l'alim du rPi devra assumer l'écran.
Si tu le met sur une alimentation indépendante, tu perds le tactile; sauf
à faire une bidouille sur le câble USB (séparer alim et data).

Note: pour tes projets futures, que le rPi n'a pas de RTC. Après reboot,
il ne conserve pas l'heure (c'est volontaire de la part des concepteurs de
la carte: aucun switch, aucun bouton, rien de configurable, pas de BIOS;
tous les rPi sont tous identiques à chaque instant, et fiables à vie:
débranche l'alim, sort la uSD, ils sont tous pareils; pas un seul octet de
FLASH - sauf adresse MAC pour les versions B - Donc, à chaque reboot, tu
as la date par défaut. Si tu as besoin d'avoir une date stable, tu dois
ajouter une RTC). Un des rares détails qui rapproche le rPi plus vers un
uC, que vers un PC.
Post by  a
plus un litre d'huile de coude.
que me manque t'il ?
Alim de puissance pour les LED, des transistors en vrac pour bidouiller
dans les coins, des relais (éventuellement statiques) (sur Ebay) ...

***

C'est une manière de faire. Il y en a d'autres.

***

Dx.com a considérablement augmenté les prix; et je viens de remarqué que
pour tout l'ensemble du site, tous les prix prennent plusieurs pourcents
chaque mois; c'est automatique, et générale. Faites un enregistrement
chaque semaine de dix produits, et vous verrez sur 6 mois.

Depuis que ce processus est en place (environ 2013 je crois), de nombreux
produits sont désormais moins chères sur Ebay. Par exemple, les relais
statiques sont 20 à 40% moins chères sur Ebay. Pour les platines SO, le
prix DX me semble aberrent; ça devrait tourner dans les 40c. Le PCF8575
aussi me semble absolument exorbitant.

Ils se sont fait une réputation, et maintenant, ils en profitent. Mais ça
commence à se savoir, et c'est dommage pour eux, mais ils commencent à
perdre des clients. Je commence même à faire des recherches comparatives
entre DX et Amazone; et les surprises sont de plus en plus fréquentes.

http://www.ebay.fr/sch/i.html?_from=R40&_trksid=p2050601.m570.l1313.TR0.TRC0.H0.TRS0&_nkw=PCF8575&_sacat=0
Ne nous étendons pas sur l'anglais à 17€ plus 3€ de ports ... pour la puce
nue ... et filons directement en chine: 2.71€ avec la platine et ports
gratuits.
--
Post by  a
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
 a
2015-11-02 13:54:28 UTC
Permalink
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Post by  a
je viens de lire et regarder tous les liens que tu as mis.
très interressant car je découvre énormement de choses. j'etais reste sur
mes anciens souvenir de NE555. l'electronique a bien changé depuis la
derniere fois que je m'y etais interessé ! je me sens dépassé mais l'envie
de reprendre est de plus en plus grande.
Le NE555 est un bon composant, mais, pas pratique du tout quand tu veux
gérer 20 trucs aléatoires indépendants. Il existe des méthodes compliquées
pour faire de l'aléatoire avec un PIC/AVR, mais c'est de la programmation
de haut vol.
Post by  a
le Rpi me semble plus approprié car beaucoup plus puissant et surement
plus évolutif au niveau gestion d'autres fonctions de jeux d'éclairage. il
pourrait peut etre faire fonctionner conjointement d'autres modules de jeu
de lumieres comme les rubans de leds RGB. peut etre, je m'avance un peu en
disant cela.
Le rPi peut faire énormément de choses; dans la limite de ce que peut
faire un PC. Il est facile d'augmenter ses I/O, avec divers expandeurs.
Mais, il est relativement lent; il n'est pas du tout temps réel pour ce
que font habituellement des ELECTRONICIENS. Tu aura une latence pouvant
aller jusqu'au dizième de seconde, rien qu'à cause de la lenteur du code,
et du scheduleur Linux. Mais, grace à diverses couches logicielles,
certains trucs sont ultra simples (parce que d'autres se sont fait chier
avant toi). Gérer 64 à 1024 I/O ne me ferait pas peur du tout. Mais, à
très faible débit. Des machins tout ou rien si possible (par exemple, un
gestionnaire de feu d'artifice). Il a des buffer partout; donc, si tu dois
avoir une précision inférieure au centième de seconde, oublie.
Linux peut gérer des interruptions; mais il faut alors passer dans la
programmation noyeau, avec écriture de drivers. On est plus dans le machin
vite fait pas chère avec des scripts de 5 lignes.
Il peut donc facilement gérer un RGB d'ambiance. Ou, un affichage d'image
fixe sur mur de LED (comme l'autre a évoqué, des LEDs sur bus série).
Mais, oublie toute idée d'animation rapide, ou synchronisée sur du son.
Ca peut piloter des moteurs pas à pas, ou des servos (pas en directe, mais
y a des buffers qui aident). Tant que la latence est tolérable. Mais si tu
as besoin de truc synchrone au centième de s, va voir ailleurs. Après, tu
gagne un temps considérable avec le C; mais, dans la limite des buffers
matériels (identiques à ceux d'un PC), et du scheduleur (ne pas hésiter à
recompiler le noyeau avec les options voulues).
Post by  a
dans le pire des cas, je pourrais le recycler en serveur web. le web et
son developpement, je maitrise un peu. les BDD aussi hormis C++ python et
autres langages de programmation que je ne connais absolument pas.
C'est comme tout; faut prendre un WE en tête à tête avec un livre de débutant.
Post by  a
j'ai également fait quelques recherches concernant les logiciels utilisés
pour faire fonctionner ces beaux affichages. j'ai vu que dans certaines
vidéos, les personnes utilisent des mac ou des PC. dans d'autres, on ne
voit rien, juste du cablage.
je suppose que la plateforme ne dépend pas du logiciel utilisé.
quoi utiliser sur un Rpi ?
C'est un Linux sur ARM. C'est une Debian par défaut. Il faut regarder sur
le miroir RaspBian les logiciels proposés par défauts. Puis, chercher si
un logiciel te manque, ou il est hébergé, et si il est dispo pour ARM.
Après, tu peux compiler. Ou demander aux forums.
c'est une plateforme matérielle harmonisée mondialement; avec une suite
logicielle partagée; donc il est très facile de se faire aider par
quelqu'un d'Internet; beaucoup plus que dans l'univers PC desktop (trop de
paramètres locaux, ou personnels).
Le rPi est facile d'accès pour quelqu'un venant du monde logiciel comme
moi. Et s'utilise seul, sans aucune suite de programmation. Il
s'administre par réseau (ssh, similaire à telnet), ou par web.
Il me semble qu'un Arduino nécessite des modules de programmation (hard,
et une suite soft); donc, de se déplacer avec un PC mobile pour les mises
à jour - à confirmer par les habitués.
J'ai tendance à tout écrire moi même.
De très nombreux produits sont certifiés rPi.
Post by  a
au sujet de bandes de leds. si j'ai bien compris, il est possible de la
couper plusieurs parties qui peuvent etre modulées indépendament les unes
des autres ? (un seule led possible aussi ?) tout en gardant l'éventail
des couleurs ?
Oui, c'est ce que dit le site; et vu la puce qu'ils utilisent, ça me
semble cohérent. Par contre, c'est un bus série. Tu dois avoir toutes les
LEDs topologiquement en série. Tu ne peux pas partir du rPi avec deux
branches en // (tu pourrais en I2C par exemple). Ca fonctionne avec une
daisy chain. Si le câblage t'oblige à faire deux chaînes parallèles, tu
dois partir du rPi avec deux sorties indépendantes (et rapidement, tu
devra coder un bit banging à la main; en utilisant des sorties différentes
du standard, ou des expandeurs).
Post by  a
1 Rpi dernier modèle + boitier, j'ai l'alim, la carte SD, clavier souris
Je ne branche jamais clavier ni souris à mes rPi. Je branche une alim, un
réseau. Le serveur DHCP (ou un sniffer réseau) me donner l'IP qu'il a
pris, puis j'y vais en ssh.
Note que lors de la première utilisation, il y a des procédures assez
spéciales. Déjà, c'est un Linux modifié. Et ensuite, il faut étendre le
système de fichier à la carte SD (e2fsresize); de plus en plus de tutos
écrits par des gens du monde hard qui ne comprennent pas Linux négligent
ce détail.
Même pour les projets ou j'ai besoin de l'écran, je me passe quand même de
clavier. Et j'administre par ssh.
Le radiateur est optionnel; il permet d'overclocker; ça attaque
l'espérance de vie du CPU; pour mes usages, générallement long terme, je
vais plutot vers le downclocking (mais un dissipateur ne nuit jamais). Vu
que je vise 10 ans de stabilité, je fais mon possible pour travailler avec
du maériel passif.
Post by  a
1 SO ou plus pour une évolution future. autant en avoir d'avance
Bien faire attention de prendre le bon modèle. Si tu es doué du dremmel,
tu peux prendre le plus grand dispo, et le couper selon la puce montée.
Certains expandeurs I2C ont 18 à 24 pattes.
Il y en a des moins chères sur Ebay.
Post by  a
adaptateur 3/5v combien de pieces ?
Il faut vérifier un détail: les adapteurs de tension de DX sont
probablement incompatibles avec les conceptes de fond de l'I2C (qui est
bi-directionnel par ligne). Ca se contourne, mais je ne sais plus comment.
Certaines librairies du rPi ont une option assez "maison", en lisant le
data entrant sur une pin différente du data sortant. Comme ça tu peux
utiliser un convertisseur: deux qui sortent du rPi vers le bus 3->5 (data
+ clock), et une ligne qui ramène data en 5->3, sur la patte DataIn. Mais
c'est pas du tout standard. Facile à gérer en bit banging maison. Mais tu
perds un I/O; et beaucoup d'autres avantages I2C.
Il existe une puce intelligente qui gère la chose en respectant les
standard (je me demande comment elle fait; mais il parait qu'elle le fait).
Le même problème se pose pour tous les bus ayant une ligne data
bidirectionnelle, quand les clients ont l'habitude de travailler en 5V.
Ce problème de tension est un des plus gros inconvénient du rPi.
Nombre de pièces: il faut 2 à 4 lignes de conversion par bus i2c. Ca
dépend donc si la puce gère 2 ou 4 lignes. Sinon, la chose se fait avec un
simple transistor et deux résistances (du MOS, si possible, pour la
vitesse). Ou des portes logiques OUI si tu as du stock.
Post by  a
I2C celui la pourrait convenir ?
http://ecra.se/fIjE
1: connais pas cette référence
2: tout ce qui est sur dx.com est générallement, apriori, stocké par cette
entreprise parce que c'est simple à utiliser par des neu², utile, et
facile d'accès. Bien lire les commentaires négatifs.
Persuadé que ça ausis y a moins chère sur un autre site.
Post by  a
une bande de led ca ?
http://ecra.se/fIjF
Il existe des produits concurrents. Je n'ai jamais utilisé ce produit.
Post by  a
tant que je suis dans la commande de matériel, j'ai trouvé ca qui pourrait
m'eviter d'utiliser un 22" et gagner de la place
ATTENTION: j'ai dit que les rPi 1 et 2 avaient un pinout différent; je ne
sais pas si les écrans sont compatibles.
Il existe deux types d'écrans pour rPi: les bus LCD, et les I2C. Ceux que
j'ai pris sur Ali sont en I2C; ça me mange la pin I2C (et j'ai des soucis
de dimension de l'écran: le bureau n'est pas redimentionné à la résolution
de l'écran; perso je me débrouille; mais d'autres ne maitrisant pas X11
risque de ne pas savoir comment s'y prendre). Ceux en bus LCD interne
peuvent souffrir de variations de topologie. Celui ci semble passer par la
prise HDMI externe.
Je viens de racheter sur Ebay des écrans; j'ai les mêmes critères depuis
- 17" ou 19"
- 5/4
- 1280x1024
- VGA + DVI
- câbles détachables de l'écran
Si c'est pour une station fixe: alim 12V externe, parce que c'est ce qui
crame le plus souvent, donc changement facile.
Pour un usage en mobilité: entrée 220 par simplicité (mais quand l'alim
interne crame, écran poubelle).
Post by  a
http://ecra.se/fIjG
Attention, vendu sans alim ni câble HDMI.
Post by  a
http://ecra.se/fIjJ
Va manger un port USB !!! Prévoir que l'alim du rPi devra assumer l'écran.
Si tu le met sur une alimentation indépendante, tu perds le tactile; sauf
à faire une bidouille sur le câble USB (séparer alim et data).
Note: pour tes projets futures, que le rPi n'a pas de RTC. Après reboot,
il ne conserve pas l'heure (c'est volontaire de la part des concepteurs de
la carte: aucun switch, aucun bouton, rien de configurable, pas de BIOS;
débranche l'alim, sort la uSD, ils sont tous pareils; pas un seul octet de
FLASH - sauf adresse MAC pour les versions B - Donc, à chaque reboot, tu
as la date par défaut. Si tu as besoin d'avoir une date stable, tu dois
ajouter une RTC). Un des rares détails qui rapproche le rPi plus vers un
uC, que vers un PC.
Post by  a
plus un litre d'huile de coude.
que me manque t'il ?
Alim de puissance pour les LED, des transistors en vrac pour bidouiller
dans les coins, des relais (éventuellement statiques) (sur Ebay) ...
***
C'est une manière de faire. Il y en a d'autres.
***
Dx.com a considérablement augmenté les prix; et je viens de remarqué que
pour tout l'ensemble du site, tous les prix prennent plusieurs pourcents
chaque mois; c'est automatique, et générale. Faites un enregistrement
chaque semaine de dix produits, et vous verrez sur 6 mois.
Depuis que ce processus est en place (environ 2013 je crois), de nombreux
produits sont désormais moins chères sur Ebay. Par exemple, les relais
statiques sont 20 à 40% moins chères sur Ebay. Pour les platines SO, le
prix DX me semble aberrent; ça devrait tourner dans les 40c. Le PCF8575
aussi me semble absolument exorbitant.
Ils se sont fait une réputation, et maintenant, ils en profitent. Mais ça
commence à se savoir, et c'est dommage pour eux, mais ils commencent à
perdre des clients. Je commence même à faire des recherches comparatives
entre DX et Amazone; et les surprises sont de plus en plus fréquentes.
http://www.ebay.fr/sch/i.html?_from=R40&_trksid=p2050601.m570.l1313.TR0.TRC0.H0.TRS0&_nkw=PCF8575&_sacat=0
Ne nous étendons pas sur l'anglais à 17€ plus 3€ de ports ... pour la puce
nue ... et filons directement en chine: 2.71€ avec la platine et ports
gratuits.
bonjour Monsieur,
je me rends à l'évidence que votre savoir et à des millions d'années
lumière du mien et je m'en réfère à votre savoir et à vos écrits mais,
pardon d'être si abrupte, concrétement, je commande quoi ? quel
matériel?
il y a des choses évidentes mais techniquement, il y en a pour
lesquelles je suis complétement dans le brouillard.
je sais souder les composants (pas les CMS qui sont trop petits et que
je ne vois plus trop) je sais reconaitre un PNP d'un NPN, positionner
les CI avec la pate n° 1, reconnaitre les condos et les résistances.
mais le reste... c'est d'ailleurs pour cela que je suis venu ici, poser
mes questions. et peut etre avoir une aide, une direction à suivre,
pardon si je n'ai pas le niveau requis. on ne peut pas être excellent
dans tous les domaines mais je suis prêt a faire des efforts, de gros
efforts pour mener à bien mon projet.
je me permets de poser la question une nouvelle fois, dans la liste
précedente, je commande quoi, j'ai besoin de quoi ?
merci du temps que vous me consacrez.
cordialement,
A.
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-02 22:53:25 UTC
Permalink
D'abord, réfléchir.

Vérifier que le rPi correspond à votre besoin, et que, dans VOTRE cas,
l'Arduino est moins bien.

Faire un devis, et vérifier qu'en cas de problème, on peut encaisser une
perte sèche totale.

Estimer le nombre de nouveautés à affronter, et être certains qu'on pourra
respecter les délais, même si tout se passe mal.

Gérer 20 flux de lumières aléatoires indépendants, je suis capable de le
faire aussi avec un très gros PIC, ou un HC11. Le rPi est juste plus
confortable.
concrétement, je commande quoi ? quel matériel?
La liste donnée était bonne.
il y a des choses évidentes mais techniquement, il y en a pour lesquelles
je suis complétement dans le brouillard.
je sais souder les composants (pas les CMS qui sont trop petits et que je
ne vois plus trop)
L'astuce pour souder du SO, en petite quantité, sur les platines SO-DIP,
c'est d'utiliser du flux. Mon seul flux en stock est un excellent flux,
très agressif (et toxique). Un flux moins naucifs devrait rester une aide
excellente. Barbouiller les pistes de flux; coller le composant (ou le
tenir avec une pince adhéquat), mouiller la panne avec l'étain, passer une
énorme goutte sur la rangée de pattes. Avec un bon flux, et un fer très
chaud, l'étain ne restera pas entre deux pattes; il restera collé à la goutte.

J'utilise du flux pure; je l'étale à la seringue chirurgicale (j'ai ça en
stock). Les seringues préremplies d'Ebay sont un peu plus grosses. On en
perd plus, mais le résultat est le même.

Il existe du flux chargé en étain; je n'en ai jamais utilisé. C'est censé
être plus facile pour souder les tout petits pas (1.0 à 0.5).

N'ayant pas de colle, je tiens mon composant avec une pince à épiler.
je me permets de poser la question une nouvelle fois, dans la liste
précedente, je commande quoi, j'ai besoin de quoi ?
En gros, quasiment tout.

- rPi + alim
- nappe de flemmard
- expandeurs
- LED

- adapteurs SO-DIP, à choisir selon besoin (sauf si déjà fournit, comme
c'est le cas pour les Expandeurs trouvés sur Ebau ou DX)

- convertisseur de tension, si l'expandeur a une tension incompatible avec
le rPi. Il faut regarder si le rPi version 2 est capable de travailler en
5, ou si il est toujours en 3V. Puis, regarder pour l'expandeur choisi si
il est compatible 3V.

Le problème se situe sur le SDA I2C, qui est bidirectionnel. Si vous
faites l'I2C en bit banging, vous faites le retour sur une patte
différente, et la conversion de tension 3-5 peut se faire entre rPi et
expandeur. Si l'expandeur travaille en 3V, il faudra faire une conversion
de tension entre l'expandeur et les LEDs. Vérifier les tensions de travail
de l'expandeur, et des LEDs.

Pour les tensions de travail, il faut chercher trois valeurs dans les
documentations:
- les tensions d'alimentations recommandées, minimales et maximales
- la tension minimale pour une entrée logique à 1, pour la pin SDA
- la tension maximale d'une entrée logique à zero, pour la pin SDA

J'ai vu des puces ou les tensions de seuil étaient différentes d'une patte
à l'autre.

- pour le bus I2C, prévoir des résistances de pullup (entre 1k et 10k
selon la vitesse)
- prévoir de quoi alimenter les divers autres circuits: régulateurs 5V et
3.3V, avec dissipateurs
- condensateurs chimiques et découplage (souvent 0.1uF millefeuille ou
céramique).

Comme j'essaye de travailler de plus en plus proprement, je met de plus en
plus des prises partout. La prise RJ45 est géniale, pour beaucoup de
choses. Facile à sertir (lot de 50 fiches mâles sur DX; lots d'embases
femelles), câble facile à trouver dans les poubelles. La prise USB est
sympatique aussi, mais, il faut l'acheter déjà moulée sur des câbles. Je
prends donc des câbles male-male de 2m, que je coupe au milieu (ebay pour
les cables; dx pour les embases femelles par lots de 10 ou 20). Quand j'ai
moins de place, j'utilise d'autres normes, mais je suis en rupture sur pas
mal de choses:

JST XH:
http://www.ebay.com/itm/10-PCS-2s-7-4v-JST-XH-RC-Lipo-Battery-Balance-Charger-Connector-Adapter-Cables/271677680636?_trksid=p2047675.c100005.m1851&_trkparms=aid%3D222007%26algo%3DSIC.MBE%26ao%3D1%26asc%3D29979%26meid%3Dfa723fa120fa47e6b5e78788cfa91ead%26pid%3D100005%26rk%3D4%26rkt%3D6%26sd%3D291408385637&rt=nc

JST PH:
http://www.ebay.com/itm/2510-2-54mm-3-Pin-JST-Connector-Plug-with-Wire-x-10-sets/121358493035?_trksid=p2047675.c100005.m1851&_trkparms=aid%3D222007%26algo%3DSIC.MBE%26ao%3D1%26asc%3D29979%26meid%3D995cd1abbd354aeca9a434013b8826b3%26pid%3D100005%26rk%3D1%26rkt%3D6%26sd%3D111386693151&rt=nc

en pré-câblé. Parce que je suis paresseux.
--
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
 a
2015-11-04 06:33:13 UTC
Permalink
bonjour,

pardon d'arriver en retard pour répondre.
alors je vais regarder ou je peux tout trouver moins cher en une seule
fois et un seul colis.

ce ne sera pas de la perte sèche, dans le pire des cas, le Rpi servira
à autre chose.

qui peut le plus peut le moins, je vais partir sur l'idée de 20 flux
indépendants et aléatoires.


merci de vos conseils et de votre aide

cordialement
A.
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
D'abord, réfléchir.
Vérifier que le rPi correspond à votre besoin, et que, dans VOTRE cas,
l'Arduino est moins bien.
Faire un devis, et vérifier qu'en cas de problème, on peut encaisser une
perte sèche totale.
Estimer le nombre de nouveautés à affronter, et être certains qu'on pourra
respecter les délais, même si tout se passe mal.
Gérer 20 flux de lumières aléatoires indépendants, je suis capable de le
faire aussi avec un très gros PIC, ou un HC11. Le rPi est juste plus
confortable.
concrétement, je commande quoi ? quel matériel?
La liste donnée était bonne.
il y a des choses évidentes mais techniquement, il y en a pour lesquelles
je suis complétement dans le brouillard.
je sais souder les composants (pas les CMS qui sont trop petits et que je
ne vois plus trop)
L'astuce pour souder du SO, en petite quantité, sur les platines SO-DIP,
c'est d'utiliser du flux. Mon seul flux en stock est un excellent flux,
très agressif (et toxique). Un flux moins naucifs devrait rester une aide
excellente. Barbouiller les pistes de flux; coller le composant (ou le
tenir avec une pince adhéquat), mouiller la panne avec l'étain, passer une
énorme goutte sur la rangée de pattes. Avec un bon flux, et un fer très
chaud, l'étain ne restera pas entre deux pattes; il restera collé à la goutte.
J'utilise du flux pure; je l'étale à la seringue chirurgicale (j'ai ça en
stock). Les seringues préremplies d'Ebay sont un peu plus grosses. On en
perd plus, mais le résultat est le même.
Il existe du flux chargé en étain; je n'en ai jamais utilisé. C'est censé
être plus facile pour souder les tout petits pas (1.0 à 0.5).
N'ayant pas de colle, je tiens mon composant avec une pince à épiler.
je me permets de poser la question une nouvelle fois, dans la liste
précedente, je commande quoi, j'ai besoin de quoi ?
En gros, quasiment tout.
- rPi + alim
- nappe de flemmard
- expandeurs
- LED
- adapteurs SO-DIP, à choisir selon besoin (sauf si déjà fournit, comme
c'est le cas pour les Expandeurs trouvés sur Ebau ou DX)
- convertisseur de tension, si l'expandeur a une tension incompatible avec
le rPi. Il faut regarder si le rPi version 2 est capable de travailler en
5, ou si il est toujours en 3V. Puis, regarder pour l'expandeur choisi si
il est compatible 3V.
Le problème se situe sur le SDA I2C, qui est bidirectionnel. Si vous
faites l'I2C en bit banging, vous faites le retour sur une patte
différente, et la conversion de tension 3-5 peut se faire entre rPi et
expandeur. Si l'expandeur travaille en 3V, il faudra faire une conversion
de tension entre l'expandeur et les LEDs. Vérifier les tensions de travail
de l'expandeur, et des LEDs.
Pour les tensions de travail, il faut chercher trois valeurs dans les
- les tensions d'alimentations recommandées, minimales et maximales
- la tension minimale pour une entrée logique à 1, pour la pin SDA
- la tension maximale d'une entrée logique à zero, pour la pin SDA
J'ai vu des puces ou les tensions de seuil étaient différentes d'une patte
à l'autre.
- pour le bus I2C, prévoir des résistances de pullup (entre 1k et 10k
selon la vitesse)
- prévoir de quoi alimenter les divers autres circuits: régulateurs 5V et
3.3V, avec dissipateurs
- condensateurs chimiques et découplage (souvent 0.1uF millefeuille ou
céramique).
Comme j'essaye de travailler de plus en plus proprement, je met de plus en
plus des prises partout. La prise RJ45 est géniale, pour beaucoup de
choses. Facile à sertir (lot de 50 fiches mâles sur DX; lots d'embases
femelles), câble facile à trouver dans les poubelles. La prise USB est
sympatique aussi, mais, il faut l'acheter déjà moulée sur des câbles. Je
prends donc des câbles male-male de 2m, que je coupe au milieu (ebay pour
les cables; dx pour les embases femelles par lots de 10 ou 20). Quand j'ai
moins de place, j'utilise d'autres normes, mais je suis en rupture sur pas
en pré-câblé. Parce que je suis paresseux.
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-05 08:06:25 UTC
Permalink
Post by  a
alors je vais regarder ou je peux tout trouver moins cher en une seule
fois et un seul colis.
Vu que DX n'a pas de frais de port, et, les marchands ebay chinois non
plus ... le nombre de colis n'a aucune importance. Sur AliExpresse, c'est
un peu plus compliqué.
Post by  a
qui peut le plus peut le moins, je vais partir sur l'idée de 20 flux
indépendants et aléatoires.
Donc un expandeur 16 ne suffit pas.

Dans chaque flux, y a-t-il des chaines de LEDs groupées ? non => prenez
les LEDs adressables 1wire, et oubliez l'expandeur. Oui, expandeur requis,
oubliez les LEDs adressables.

Si vous avez un peu de temps, ça pourrait être amusant de monter une LED
sur un servo-moteur; ça pourrait imiter une lyre :) Clignoter, c'est bien.
Tourner, c'est mieux. Un servo est facile à contrôler; le truc chiant,
c'est de trouver une puce qui le fera sans charger le travail du rPi. Faut
prendre des servos sub-miniatures; on en trouve à 5€. Je me fournis chez
Hobby-King, mais leurs frais de ports sont très chiants; pour une ou deux
pièces, il vaut mieux chercher ailleurs. Je voudrais essayer de les
piloter avec des drivers de LED PWM (mais je déborde de travail en ce moment).

Sinon, utiliser des moteurs tournant très lentement, avec des réducteurs.
Je pense qu'une rotation à vitesse continue peut faire un bel effet. Pour
une vitesse variable, c'est plus compliqué. Sans détailler un contrôlleur
de moteur, le point clé est l'interface numérique-analogique: en I2C, il
existe des potentiomètres programmables: un potar de 10k, dont on déplace
le point milieu via le bus I2C. Et on se retrouve avec une tension
ajustable, qu'on injecte dans un régulateur de moteur. Vous aurez du mal à
en trouver à l'unité; je peux vous envoyer quelques pièces dans une
enveloppe. Je les ai acquis via les programmes de Samples de TI.
--
Post by  a
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Lucas Levrel
2015-11-05 11:45:15 UTC
Permalink
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Post by  a
alors je vais regarder ou je peux tout trouver moins cher en une seule
fois et un seul colis.
Vu que DX n'a pas de frais de port, et, les marchands ebay chinois non
plus ... le nombre de colis n'a aucune importance. Sur AliExpresse, c'est
un peu plus compliqué.
Sinon, on peut aussi aller chez un détaillant français. C'est plus cher,
mais à terme ça évite de se plaindre ici-même de la fermeture desdites
boutiques.

En plus il y a des vrais gens dedans, avec de vrais savoir-faire, qui
peuvent vous donner des conseils : plutôt que de passer X heures à
chercher des renseignements fiables sur Internet, vous discutez quelques
minutes (gain non monétaire non négligeable), vous pouvez revenir en cas
de problème (vrai SAV) ou besoin de conseils supplémentaires...
--
LL
Ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα (Σωκράτης)
Philippe
2015-11-05 12:05:09 UTC
Permalink
Post by Lucas Levrel
Sinon, on peut aussi aller chez un détaillant français. C'est plus cher,
mais à terme ça évite de se plaindre ici-même de la fermeture desdites
boutiques.
Il y a encore des détaillants français?

Le principal problème chez nous reste la distribution des différents
produits dès que l'on sort des objets de très grande diffusion.
Par exemple, j'ai eu besoin de moteurs pas à pas très particuliers.
Aucun fournisseur possible en France continentale, j'ai commandé en
Pologne. Une fois reçu les moteurs, j'ai vu qu'ils étaient arrivés
a Roissy, a la division Europe du fabricant, pour aller en Pologne
puis revenir chez moi.

La chaîne d'approvisionnement est défaillante, même les multinationales
comme radiospare et farnell ont des restrictions qui font qu'il reste
préférable de commander chez Mouser ou Digikey.
--
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/jaures/discours/responsables-guerre_25071914.asp

Philippe Vessaire Ò¿Ó¬
Lucas Levrel
2015-11-06 21:12:58 UTC
Permalink
Post by Philippe
Il y a encore des détaillants français?
J'en connais deux à Paris, et il doit bien y en avoir quelques-uns en
province...
--
LL
Ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα (Σωκράτης)
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-07 20:53:47 UTC
Permalink
Post by Lucas Levrel
Post by Philippe
Il y a encore des détaillants français?
J'en connais deux à Paris, et il doit bien y en avoir quelques-uns en
province...
Intra muros: ECE (RIP), RAM, SQR, Selectonic (?), pour ceux que je
connais; à Malakoff: Radiospares (?), extramuros, mais accessible en métro.

Je sais que j'en oublie; parce que j'avais acheté mon flux de soudure
intra-muros, et ce n'était aucune de celles là.

Après, il y a les boutiques sont ont une autre activité principales, et
vendent accessoirement au comptoir les composants qu'ils stockent pour
leurs besoins internes.
--
Post by Lucas Levrel
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-07 20:50:26 UTC
Permalink
Post by Lucas Levrel
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Post by  a
alors je vais regarder ou je peux tout trouver moins cher en une seule
fois et un seul colis.
Vu que DX n'a pas de frais de port, et, les marchands ebay chinois non
plus ... le nombre de colis n'a aucune importance. Sur AliExpresse, c'est
un peu plus compliqué.
Sinon, on peut aussi aller chez un détaillant français. C'est plus cher,
mais à terme ça évite de se plaindre ici-même de la fermeture desdites
boutiques.
En plus il y a des vrais gens dedans, avec de vrais savoir-faire, qui
peuvent vous donner des conseils : plutôt que de passer X heures à
chercher des renseignements fiables sur Internet, vous discutez quelques
minutes (gain non monétaire non négligeable), vous pouvez revenir en cas
de problème (vrai SAV) ou besoin de conseils supplémentaires...
Les détaillants Parisiens n'ont pas la moitié de ce dont j'ai besoin. Dans
d'autres villes, ou pays, je sais pas. Je sais que les détaillants de
Singapour ont tout ce qu'il me faudrait; à New York aussi il y a des
choses intéressantes.

Le soucis avec les boutiques en France, qu'elles aient pignon sur rue, ou
par correspondance, ce sont les frais de déplacements (essence, ou
Postaux), le temps perdu dans les transports, et éventuellement, la
contravention de stationnement (que ce soit RAM, ECE, SQR, Selectronic, ou
Radiospares, et pour le modélisme, EOL (qui n'ont pas de bons vendeurs
soit dit en passant), et une autre à Versailles dont j'ai oublié le nom,
c'est de plus en plus compliqué de se garer). Il y a bien une boutique de
modélisme à Cergy, avec un vrai parking. Mais le conseil est moyen, les
pièces sont terriblemement chères, et pas meilleures qu'en Chine.

ECE est une vraie perte; le conseil était bon. Avec un vrai stock de
pièces. Des pièces de qualité. J'y avais acheté un support de fer à
souder; j'en étais tellement content que je suis retourné acheter les deux
autres en stock. Il stockaient des amplis radios non référencés chez
Selectronic ou Radiospares. Et pas mal de bricoles pas trop mal.

RAM aussi est intéressant; plus chère qu'Internet, mais avec du vrai
choix. Possibilité de toucher les choses avant de les payer.

Mais il y a des catégories de composants qu'aucune boutique ne stock. Et
toutes me l'ont dit clairement: ils ne stockeront jamais aucun composant
en SO. Et la majorité des composants que j'achète sur Internet sont des SO
(oui, certes, le mois dernier, j'ai acheté sur Ali des opto-coupleurs DIP
que j'aurais pu acheter plus chères à Paris). Et quand on parle de Samples
obtenus auprès des constructeurs, la question ne se pose même pas.

Et à référence identique, les chinois sont non seulement moins chères,
mais proposent parfois un complément de service (cf les MAX232 de DX avec
condos intégrés).
--
Post by Lucas Levrel
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Lucas Levrel
2015-11-07 21:20:47 UTC
Permalink
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Les détaillants Parisiens n'ont pas la moitié de ce dont j'ai besoin.
Je ne doute pas qu'un pro qui sait ce qu'il lui faut (et en quantité)
préfère un grossiste. C'est le principe du grossiste...
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Le soucis avec les boutiques en France, qu'elles aient pignon sur rue, ou
par correspondance, ce sont les frais de déplacements (essence, ou
Postaux), le temps perdu (...)
... Mais pour un débutant comme le PO ou moi, le temps perdu est bien
moindre que celui passé à chercher la bonne réf, à comparer perplexe des
réf qui ressemblent, etc. (À condition que la boutique ne soit pas à 300
km, évidemment.)
--
LL
Ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα (Σωκράτης)
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-11 21:44:33 UTC
Permalink
Post by Lucas Levrel
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Le soucis avec les boutiques en France, qu'elles aient pignon sur rue, ou
par correspondance, ce sont les frais de déplacements (essence, ou
Postaux), le temps perdu (...)
... Mais pour un débutant comme le PO ou moi, le temps perdu est bien
moindre que celui passé à chercher la bonne réf, à comparer perplexe des
réf qui ressemblent, etc. (À condition que la boutique ne soit pas à 300
km, évidemment.)
Je me suis lassé des:
- je ne sais pas
- on a pas
- ça ne se fait plus
- il faut aller voir XXX

Historiquement, je rappelle que pour un simple ampli radio, c'est
sélectronic qui m'a envoyé chez ECE ...

Je suis de l'ère numérique. Je ne comprends rien à la puissance. Dans ma
vision du monde, tout se résout avec un ADC+uC ...
--
Post by Lucas Levrel
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Jean-Christophe
2015-11-12 11:54:57 UTC
Permalink
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Je suis de l'ère numérique.
Je ne comprends rien à la puissance.
La compréhension et la pratique du numérique ne s'oppose pas
et n'empêche pas la compréhension et la pratique de l'analogique.
D'autant plus qu'historiquement le numérique est issu de l'analogique,
et qu'à bas niveau, de par nature tous les circuits sont analogiques.

Mais on ne peut que constater que les étudiants contemporains
préfèrent souvent le numérique au détriment de l'analogique.
Au point que certaines écoles comment à avoir du mal à recruter
des enseignants compétents en électronique analogique.
A mon sens les raisons de ce "choix" sont trés claires,
mais il serait dommage que ce savoir-faire se perde.
Post by Benoit-Pierre DEMAINE
Dans ma vision du monde, tout se résout avec un ADC+uC
Pourtant tu sais trés bien, au moins intérieurement, qu'on ne peut
pas tout résoudre ni tout faire avec un simple couple ADC+uC.

Jean-Christophe
2015-11-08 09:31:19 UTC
Permalink
( ... ) à référence identique, les chinois sont non seulement
moins chères, mais proposent parfois un complément de
service (cf les MAX232 de DX avec condos intégrés).
Commander en Chine participe à la disparition des détaillants français.
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-11 21:52:35 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Commander en Chine participe à la disparition des détaillants français.
Pour expédier un livre, de la France, vers la France, il est
financièrement intéressant de le faire transiter par la Belgique. LaPoste
française dispose d'un tarif spéciale pour l'envoi de livres vers
l'étranger, non valable vers la France. Un livre vers la France passe en
Colissimo. Et la différence de prix entre les deux est supérieure au tarif
d'expédition d'un livre depuis la Belgique vers la France.

Voilà le genre de problèmes qu'on a en France. Parfois, ça coûte moins
chère de faire 1000km, que 200.

Alors, certes, j'adore le nationalisme, et j'ai parfaitement conscience
qu'il faudrait favoriser le commerce local (je dis bien LOCAL: pas
national; ni régional, mais local: il faudrait idéalement ne consommer que
des aliments cultivés à moins de 50km de chez soi). Mais, selon mes moyens
et mes limites actuels, ça me coute CONSIDERABLEMENT moins chère de me
fournir en Asie, pour l'électronique.

Mes finances ne me permettent pas de concrétiser mon idéal politique.
--
Post by Jean-Christophe
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Jean-Christophe
2015-10-29 21:06:35 UTC
Permalink
Post by  a
faire clignoter 15 ou 20 leds de façon aléatoire
Par soft avec un uC ce ne sera que pseudo-aléatoire, mais
si la séquence est assez longue alors ça passera inaperçu,
et le câblage pourra être facilité par un multiplexage.

En analogique, une source réélement aléatoire pas chère :
polariser la jonction base-émetteur d'un NPN en laissant
son collecteur en l'air donne une bonne source de bruit;
par filtrage on en dérive des fréquences décorrélées.
Jean-Christophe
2015-10-29 21:15:41 UTC
Permalink
polariser EN INVERSE la jonction base-émetteur d'un NPN en laissant son
collecteur en l'air donne une bonne source de bruit
Kotec Le Chat Gris
2015-10-29 22:03:30 UTC
Permalink
Post by  a
bonjour,
je suis plus manuel qu'intellectuel et mes connaisances en
logique-programmation informatique sont très limitées.
j'ai réalisé la maquette d'un concert dans une salle de spectacle.
les jeux de lumières des concerts sont assez pointus et je souhaite faire
quelque chose d'approchant sur ma maquette.
je souhaite faire clignoter 15 ou 20 leds de façon aléatoire et à fréquence
variable et aléatoire.
mes compétences électroniques sont aussi limitées et ma premiere idée était
d'utiliser un NE555 pour chaque led avec une fréquence déterminée différente
du ne555 suivant de la led suivante.
une estimation de la taille du boitier, du circuit imprimé, du nombre de
composants m'a fait imaginer une programmation mais mes recherches sur gogol
ne m'ont pas donné de solution.
j'ose donc vous solliciter pour m'aiguiller dans une direction facilement
réalisable qui ne me demandera pas d'acheter en plus une palette de doliprane
contre le mal de tête.
j'ai réussi a me monter un wiki perso sur un raspberry pour remplacer mes
notes et mes tutos sur un bout de papier et de perdre mes notes manuscrites
mais mes competences s'arretent là.
un arduino me semble hors de portée pour mes maigres connaissances pour
développer quelque chose de similaire à un vrai jeu de lumière.
auriez vous des conseils à m'apporter?
je vous en remercie beaucoup par avance.
AA
Si tu utilise un RPi, tu peux sans aucun problème utiliser un arduino(
chinois ==> 2.5 euros) car c'est enfantin.
La programmation est très facile et basique.
pour les diodes il faut utiliser les modules touts fait à base de
diodes WS2812 (voir neopixels avec google). avec un soft tout fait
trouvé sur le net, on peut avoir tous les effets "scéniques" voulus.

les diodes WS2812 sont des diodes leds RVB avec un controleur intégré.
un petit soft permet de choisir entre 256 niveaux pour chaque canal
R,V,B.
C'est trivial et TRES joli. Chaque diode d'un ruban est réglable
séparemment en couleur et intensité.
Il existe des modules en anneau, en carré, en plaque, en ruban.
Cherchez sur Ebay, ce n'est pas très cher

https://learn.adafruit.com/adafruit-neopixel-uberguide
Bye
franssoa
2015-10-30 08:12:03 UTC
Permalink
Post by Kotec Le Chat Gris
Si tu utilise un RPi, tu peux sans aucun problème utiliser un arduino
+ ou un quelconque uC, parce que le RPi pour ça, c'est un peu "overkill"...

franssoa
 a
2015-10-30 16:33:17 UTC
Permalink
Post by Kotec Le Chat Gris
Post by  a
bonjour,
je suis plus manuel qu'intellectuel et mes connaisances en
logique-programmation informatique sont très limitées.
j'ai réalisé la maquette d'un concert dans une salle de spectacle.
les jeux de lumières des concerts sont assez pointus et je souhaite faire
quelque chose d'approchant sur ma maquette.
je souhaite faire clignoter 15 ou 20 leds de façon aléatoire et à fréquence
variable et aléatoire.
mes compétences électroniques sont aussi limitées et ma premiere idée était
d'utiliser un NE555 pour chaque led avec une fréquence déterminée
différente du ne555 suivant de la led suivante.
une estimation de la taille du boitier, du circuit imprimé, du nombre de
composants m'a fait imaginer une programmation mais mes recherches sur
gogol ne m'ont pas donné de solution.
j'ose donc vous solliciter pour m'aiguiller dans une direction facilement
réalisable qui ne me demandera pas d'acheter en plus une palette de
doliprane contre le mal de tête.
j'ai réussi a me monter un wiki perso sur un raspberry pour remplacer mes
notes et mes tutos sur un bout de papier et de perdre mes notes manuscrites
mais mes competences s'arretent là.
un arduino me semble hors de portée pour mes maigres connaissances pour
développer quelque chose de similaire à un vrai jeu de lumière.
auriez vous des conseils à m'apporter?
je vous en remercie beaucoup par avance.
AA
Si tu utilise un RPi, tu peux sans aucun problème utiliser un arduino(
chinois ==> 2.5 euros) car c'est enfantin.
La programmation est très facile et basique.
pour les diodes il faut utiliser les modules touts fait à base de diodes
WS2812 (voir neopixels avec google). avec un soft tout fait trouvé sur le
net, on peut avoir tous les effets "scéniques" voulus.
les diodes WS2812 sont des diodes leds RVB avec un controleur intégré. un
petit soft permet de choisir entre 256 niveaux pour chaque canal R,V,B.
C'est trivial et TRES joli. Chaque diode d'un ruban est réglable séparemment
en couleur et intensité.
Il existe des modules en anneau, en carré, en plaque, en ruban.
Cherchez sur Ebay, ce n'est pas très cher
https://learn.adafruit.com/adafruit-neopixel-uberguide
Bye
merci pour le lien, j'ai exploré un peu plus le sujet et c'est vraiment
fabuleux ce que l'on peut faire.
je vais continuer a regarder les demos sur youtube et chercher les soft
qui peuvent s'installer pour commander et régler tout ca.
Benoit-Pierre DEMAINE
2015-11-02 23:08:45 UTC
Permalink
Dans le sujet "Arduino" par bp le 30/10/15 11:27,
chercher le message de Raoul du 30/10/15 15:52
J'ai démarré avec un "starter" kit Arduino qui permet
d'avoir un bon aperçu de la "bête". Il y en a pour toutes les bourses
sur Amazon ou Ebay.
J'ai ensuite ajouté un module Ethernet et démarré un petit projet de
domotique perso. Avoir des infos sur sa maison via sa box et pouvoir
allumer ou éteindre des trucs avec son smartphone, le tout pour
un budget très raisonnable, un machin qui tient dans la main et surtout
exercer sa créativité en découvrant un véritable univers...que du
bonheur.
--
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/
If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work \_o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...