Discussion:
ADSL OK et Téléphone analogique KO : origines ?
(trop ancien pour répondre)
picpic020960
2011-08-19 13:52:01 UTC
Permalink
Bonjour ,

je suis chez Orange. j'ai un modem ADSL , pas une BOX. Internet marche
mais pas le téléphone analogique.

Est-ce que ca peut venir de mon installation ?

NB : les deux ont marché qques jours.

NB 2 : qua,d j'appelle chez moi tous téléphones enlevés + filtres
ADSL enlevés ca sonne occupé.

FT/orange se propose de passer moyennant 138 euros.

Que puis-je faire ?


merci de vos infos / conseils
Jean-François
2011-08-19 14:03:20 UTC
Permalink
Post by picpic020960
Bonjour ,
je suis chez Orange. j'ai un modem ADSL , pas une BOX. Internet marche
mais pas le téléphone analogique.
Est-ce que ca peut venir de mon installation ?
NB : les deux ont marché qques jours.
NB 2 : qua,d j'appelle chez moi tous téléphones enlevés  + filtres
ADSL enlevés ca sonne occupé.
FT/orange se propose de passer moyennant 138 euros.
Que puis-je faire ?
merci de vos infos / conseils
Bonjour,

Si tu débranches le cable téléphonique qui est sur ton modem pour le
raccorder à un combiné téléphonique qu'est-ce qui se passe?

JF
moi-meme
2011-08-19 14:12:04 UTC
Permalink
Post by picpic020960
je suis chez Orange. j'ai un modem ADSL , pas une BOX. Internet marche
mais pas le téléphone analogique.
chez free : j'ai eu la même chose.
C'est la ligne analogique qui est en défaut.
Ça a mis plus de 15 jours pour se résoudre.
À ce que j'ai cru comprendre : problème de terre.
<mon interprétation gratuite sans garantie>
seul l'analogique passe le continu (tension de 48V pour détection du
décroché)
l'ADSL étant en "HF" est isolé
</interprétation ...>
michel ou sam
2011-08-19 14:45:43 UTC
Permalink
Bonjour,
à première vue, tu as "résistance" entre les 2 fils ce qui fait que ta ligne
se retrouve en occupation.

Isole la ligne FT dès l'arrivée dans ta maison et vérifie si elle sonne
toujours occupée.
Si oui, c'est à première vue un problème de desserte réseau France Télécom.
Si non, c'est un problème chez toi (regarde dans tes conjoncteurs, regarde
si un fils ne touche pas la terre, regarde si une agrafe de fixation n'a pas
entaillé le câble, ....)

Michel
Post by moi-meme
Post by picpic020960
je suis chez Orange. j'ai un modem ADSL , pas une BOX. Internet marche
mais pas le téléphone analogique.
chez free : j'ai eu la même chose.
C'est la ligne analogique qui est en défaut.
Ça a mis plus de 15 jours pour se résoudre.
À ce que j'ai cru comprendre : problème de terre.
<mon interprétation gratuite sans garantie>
seul l'analogique passe le continu (tension de 48V pour détection du
décroché)
l'ADSL étant en "HF" est isolé
</interprétation ...>
moi-meme
2011-08-19 16:09:43 UTC
Permalink
Post by michel ou sam
Isole la ligne FT dès l'arrivée dans ta maison et vérifie si elle sonne
toujours occupée.
mesures la tension en continu. Je ne sais pas à quelle tension la ligne
est considérée comme occupée
à mes souvenirs 48 vide ~10v occupé
Jean-Christophe
2011-08-20 08:08:45 UTC
Permalink
"moi-meme"
Post by moi-meme
mesures la tension en continu.
Je ne sais pas à quelle tension la ligne
est considérée comme occupée
à mes souvenirs 48 vide ~10v occupé
Le décroché d'une ligne RTC se fait en courant, pas en tension.
Lorsque le poste est proche du central la tension peut être
de l'ordre de 50 Vcc alors qu'à la cambrousse, en bout
de ligne, cette tension peut être aussi basse que 20 Vcc.

Donc, le central détecte un décroché par le *courant*
consommé par le poste : de mémoire, environ 50 mA.
Pierre Maurette
2011-08-20 08:32:37 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"moi-meme"
Post by moi-meme
mesures la tension en continu.
Je ne sais pas à quelle tension la ligne
est considérée comme occupée
à mes souvenirs 48 vide ~10v occupé
Le décroché d'une ligne RTC se fait en courant
C'est sportif...
--
Pierre Maurette
bernard 2+2
2011-08-20 08:39:45 UTC
Permalink
Post by Pierre Maurette
Post by Jean-Christophe
"moi-meme"
Post by moi-meme
mesures la tension en continu.
Je ne sais pas à quelle tension la ligne
est considérée comme occupée
à mes souvenirs 48 vide ~10v occupé
Le décroché d'une ligne RTC se fait en courant
C'est sportif...
;-))))
--
Bernard 2+2
93300 Aubervilliers
LeLapin
2011-08-20 09:02:41 UTC
Permalink
Post by bernard 2+2
Post by Pierre Maurette
Post by Jean-Christophe
"moi-meme"
Post by moi-meme
mesures la tension en continu.
Je ne sais pas à quelle tension la ligne
est considérée comme occupée
à mes souvenirs 48 vide ~10v occupé
Le décroché d'une ligne RTC se fait en courant
C'est sportif...
;-))))
Les gens n'ont qu'à laisser sonner plus longtemps. Dans une grande
maison, le temps que tu atteignes le téléphone, il cesse de sonner.
Sans parler des répondeurs/messageries qui décrochent au bout de 4
sonneries. T'imagines le sprint ?
--
LeLapin
Jean-Christophe
2011-08-20 09:19:31 UTC
Permalink
"LeLapin"
Post by bernard 2+2
Post by Pierre Maurette
Post by Jean-Christophe
Post by Jean-Christophe
"moi-meme"
mesures la tension en continu.
Je ne sais pas à quelle tension la ligne
est considérée comme occupée
à mes souvenirs 48 vide ~10v occupé
Le décroché d'une ligne RTC se fait en courant
C'est sportif...
;-))))
Les gens n'ont qu'à laisser sonner plus longtemps. Dans une grande maison,
le temps que tu atteignes le téléphone, il cesse de sonner. Sans parler
des répondeurs/messageries qui décrochent au bout de 4 sonneries.
T'imagines le sprint ?
Pourtant, les lapins détalent vite, non ?

Pour en revenir à la mesure du décroché :
Idéalement la tension de télé-alimentation du
poste est de 48 Vcc (ca peut varier de 50 à 20 Vcc)
et lors du décroché descend entre 10 et 20 Vcc.
(dû aux pertes en bout de ligne genre cambrousse)
C'est pourquoi un poste RTC standard S63 signale le
décroché au central non pas via une tension mais par
une boucle de *courant* comprise entre 30 et 50 mA.
Donc pour une vérification, la mesure à effectuer
en local est celle du courant, pas de la tension.
geo cherchetout
2011-08-20 11:50:27 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Idéalement la tension de télé-alimentation du
poste est de 48 Vcc (ca peut varier de 50 à 20 Vcc)
Jamais mesuré moins de 54 V. Est-ce la tension de floating d'une batterie
centrale au plomb de 25 éléments ou la tension d'égalisation d'une batterie
de 24 éléments ?
Post by Jean-Christophe
et lors du décroché descend entre 10 et 20 Vcc.
(dû aux pertes en bout de ligne genre cambrousse)
Et à la chute de tension dans le ballast du limiteur de courant du central.
Post by Jean-Christophe
C'est pourquoi un poste RTC standard S63 signale le
décroché au central non pas via une tension mais par
une boucle de *courant* comprise entre 30 et 50 mA.
Donc pour une vérification, la mesure à effectuer
en local est celle du courant, pas de la tension.
La tension à vide sera révélatrice d'un problème en ligne si elle est
inférieure à sa valeur habituelle. Pour ma part, c'est la première chose que
je mesurerais.
Jean-Christophe
2011-08-20 14:24:19 UTC
Permalink
"geo cherchetout"

| Pour en revenir à la mesure du décroché :
| Idéalement la tension de télé-alimentation du
| poste est de 48 Vcc (ca peut varier de 50 à 20 Vcc)
Post by geo cherchetout
Jamais mesuré moins de 54 V.
A quel endroit ?
Certaines lignes trés éloignées du central descendent bien plus bas.
C'est justement la rasion pour laquelle le central détecte
le décroché non par une tension mais par un courant.
Il est donc plus adapté de mesurer le courant que la tension.
Je ne vois pas où est le problème.
Post by geo cherchetout
Est-ce la tension de floating d'une batterie centrale au plomb de
25 éléments ou la tension d'égalisation d'une batterie de 24 éléments ?
Je doute que les lignes RTC soient alimentées avec des batteries.

| et lors du décroché descend entre 10 et 20 Vcc.
| (dû aux pertes en bout de ligne genre cambrousse)
Post by geo cherchetout
Et à la chute de tension dans le ballast du limiteur de courant du central.
| C'est pourquoi un poste RTC standard S63 signale le
| décroché au central non pas via une tension mais par
| une boucle de *courant* comprise entre 30 et 50 mA.
| Donc pour une vérification, la mesure à effectuer
| en local est celle du courant, pas de la tension.
Post by geo cherchetout
La tension à vide sera révélatrice d'un problème en ligne
si elle est inférieure à sa valeur habituelle.
Cette soi-disant "valeur habituelle" de la tension dépend de l'éloignement
du central.
Pas le courant.
Post by geo cherchetout
Pour ma part, c'est la première chose que je mesurerais.
Les spécifications F.T concernant le décroché précisent
l'établissement d'une boucle de courant de (l'ordre de) 35 mA.
C'est d'ailleurs la seule raison d'être de la
résistance de réglage du courant de ligne.
http://cjoint.com/?0Huqu66vzyX
bernard 2+2
2011-08-21 07:45:07 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
Est-ce la tension de floating d'une batterie
centrale au plomb de
25 éléments ou la tension d'égalisation d'une
batterie de 24 éléments ?
Je doute que les lignes RTC soient alimentées avec
des batteries.
Dans une autre vie (1972) j'installais des s63 dont
certains en couleurs!!!!!

je peux t'assurer qu'à l'époque l'alimentation se
faisait avec des batteries de batteries "maousse
costaud"
Jean-Christophe
2011-08-21 08:21:04 UTC
Permalink
"bernard 2+2"
Post by Jean-Christophe
Je doute que les lignes RTC soient alimentées avec des batteries.
Dans une autre vie (1972) j'installais des s63 dont certains en
couleurs!!!!!
Je n'en doute pas un seul instant, Bernard :o)

Je me souviens moi aussi des S63
à cadran rotatif pour numérotation décimale
(celle qu'on pouvait faire en sériel d'un doigt
sur le hook comme si on tapait du morse)
avec leurs couleurs gris, blanc, vert, bleu, crême,
et même rouge (mais pas celui de N.Khrouchtchev)

J'en ai même vu un en plastique trensparent,
- trés didactique - mais je ne me souviens
plus si c'était destiné à la vente grand public.
je peux t'assurer qu'à l'époque l'alimentation se faisait avec des
batteries de batteries "maousse costaud"
Bon, ok, je veux bien, mais pourquoi des batteries ?
Il faut les entretenir, les recharger, etc ...
et vu le nombre d'abonnés ( même à l'époque )
et les pertes en ligne, la télé-alimentation
devait tirer un courant conséquent, non ?
Alors je ne vois pas l'intérêt technique d'un tel choix ?
LeLapin
2011-08-21 08:23:40 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"bernard 2+2"
Post by Jean-Christophe
Je doute que les lignes RTC soient alimentées avec des batteries.
Dans une autre vie (1972) j'installais des s63 dont certains en
couleurs!!!!!
Je n'en doute pas un seul instant, Bernard :o)
Je me souviens moi aussi des S63
à cadran rotatif pour numérotation décimale
(celle qu'on pouvait faire en sériel d'un doigt
sur le hook comme si on tapait du morse)
avec leurs couleurs gris, blanc, vert, bleu, crême,
et même rouge (mais pas celui de N.Khrouchtchev)
J'en ai même vu un en plastique trensparent,
- trés didactique - mais je ne me souviens
plus si c'était destiné à la vente grand public.
je peux t'assurer qu'à l'époque l'alimentation se faisait avec des
batteries de batteries "maousse costaud"
Bon, ok, je veux bien, mais pourquoi des batteries ?
Il faut les entretenir, les recharger, etc ...
et vu le nombre d'abonnés ( même à l'époque )
et les pertes en ligne, la télé-alimentation
devait tirer un courant conséquent, non ?
Alors je ne vois pas l'intérêt technique d'un tel choix ?
J'ai aussi en mémoire que les centraux étaient sur batteries (au plomb)
en charge constante, afin de permettre les liaisons téléphoniques en
cas de coupures de courant.
--
LeLapin
Jean-Christophe
2011-08-21 08:29:42 UTC
Permalink
"LeLapin"
J'ai aussi en mémoire que les centraux étaient sur batteries (au plomb) en
charge constante, afin de permettre les liaisons téléphoniques en cas de
coupures de courant.
Ah : en charge constante pour supléér aux coupures secteur, ok !
Claude
2011-08-21 09:05:50 UTC
Permalink
Bonjour

en CH, tous les centraux téléphoniques sont alimentés pas des groupes de
batterie de 48V.... et elles sont doublées A & B.

Ces batteries sont effectivement alimentées en permanence par des chargeurs

Autonomie min 6h00

Dans les grands centres ( exemple ville de 150'000 habitants comme
Lausanne ) les 4 plus grands centraux sont comme ça avec un groupe
électrogène qui démarre en cas de panne de courant.

Maintenant avec les autres équipements de "transmissions" tout est
alimenté aussi en 48 V. BATT A et BATT B.
par ex. les gros routers Cisco genre ASR 9010 sont en 2 groupes x 6 x
16A DC -54 -60V.....


le but est historique: fonctionner en cas de panne du réseau.

même les petites unités déportées pour l'ADSL(VDSL) sont alimentées en
48V DC et ont un petit jeu de batteries en tampon pour éviter des (mini)
coupures....

Claude
Post by Jean-Christophe
"LeLapin"
Post by LeLapin
J'ai aussi en mémoire que les centraux étaient sur batteries (au
plomb) en charge constante, afin de permettre les liaisons
téléphoniques en cas de coupures de courant.
Ah : en charge constante pour supléér aux coupures secteur, ok !
bernard 2+2
2011-08-21 09:10:16 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Je me souviens moi aussi des S63
à cadran rotatif pour numérotation décimale
(celle qu'on pouvait faire en sériel d'un doigt
sur le hook comme si on tapait du morse)
Alors si c'est le cas tu as peut être connu
l'ancêtre d'internet sous forme orale que l'on
appellait " le réseau"
--
Bernard 2+2
93300 Aubervilliers
LeLapin
2011-08-21 09:13:48 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Je me souviens moi aussi des S63
à cadran rotatif pour numérotation décimale
(celle qu'on pouvait faire en sériel d'un doigt
sur le hook comme si on tapait du morse)
Alors si c'est le cas tu as peut être connu l'ancêtre d'internet sous forme
orale que l'on appellait " le réseau"
Disons plutôt l'ancêtre de l'IRC. C'était assez comique et totalement
inutile.
--
LeLapin
Jean-Christophe
2011-08-21 09:21:06 UTC
Permalink
"bernard 2+2"
Post by Jean-Christophe
Je me souviens moi aussi des S63
à cadran rotatif pour numérotation décimale
(celle qu'on pouvait faire en sériel d'un doigt
sur le hook comme si on tapait du morse)
Alors si c'est le cas tu as peut être connu l'ancêtre d'internet sous
forme orale que l'on appellait " le réseau"
Je ne suis pas sûr de savoir de quoi tu parles ?
( le téléphone Arabe ? )

Sérieusement, même sous forme orale ca ne permet pas
les mêmes choses que toutes les possibilités d'internet.
Par contre, le concept de réseau RTC mondial,
alors ca, c'était quelque chose d'impressionnant !

Je me souviens d'une diaphonie terrible, lors d'un
appel « longue distance » ( Paris/Dordogne :o)
j'entendais fort et clair la moitié d'une conversation
entre deux abonnés n'ayant rien à voir dans l'histoire.
( mais ce genre de truc ne m'est arrivé qu'une seule fois )
bernard 2+2
2011-08-21 09:33:25 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"bernard 2+2"
Post by bernard 2+2
Post by Jean-Christophe
Je me souviens moi aussi des S63
à cadran rotatif pour numérotation décimale
(celle qu'on pouvait faire en sériel d'un doigt
sur le hook comme si on tapait du morse)
Alors si c'est le cas tu as peut être connu
l'ancêtre d'internet sous forme orale que l'on
appellait " le réseau"
Je ne suis pas sûr de savoir de quoi tu parles ?
( le téléphone Arabe ? )
Sérieusement, même sous forme orale ca ne permet pas
les mêmes choses que toutes les possibilités
d'internet.
Par contre, le concept de réseau RTC mondial,
alors ca, c'était quelque chose d'impressionnant !
Je me souviens d'une diaphonie terrible, lors d'un
appel « longue distance » ( Paris/Dordogne :o)
j'entendais fort et clair la moitié d'une conversation
entre deux abonnés n'ayant rien à voir dans l'histoire.
( mais ce genre de truc ne m'est arrivé qu'une seule
fois )
Non rien de tout ça :
on cliquait sur l'interrupteur du combiné rapidement
pour que la tonalité cesse durant quelques secondes
et on lançait un appel du genre ;
y'a queqlqu'un?

si réponse positive on demandait un numero gratis
temporairement et on devait s'y reprendre à
plusieurs reprise car la tonalité venait recouvrir
la voix

Une fois arrivé on composait ce numero de téléphone
et l'on se retrouvait à plusieurs de tous les coins
de France sur la ligne
C'est peut être pour ça que je suis devenu cibiste
et radioamateur


Souvenirs souvenirs!!!
--
Bernard 2+2
93300 Aubervilliers
Jean-Christophe
2011-08-21 11:49:09 UTC
Permalink
"bernard 2+2"
Post by bernard 2+2
on cliquait sur l'interrupteur du combiné rapidement
pour que la tonalité cesse durant quelques secondes
et on lançait un appel du genre ; y'a queqlqu'un?
si réponse positive on demandait un numero gratis
temporairement et on devait s'y reprendre à plusieurs
reprise car la tonalité venait recouvrir la voix
Une fois arrivé on composait ce numero de téléphone et l'on
se retrouvait à plusieurs de tous les coins de France sur la ligne
Fichtre, je ne connaissais pas cela.
C'était confidentiel ?
Techniquement, ca marchait comment ?
LeLapin
2011-08-21 13:47:36 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"bernard 2+2"
Post by bernard 2+2
on cliquait sur l'interrupteur du combiné rapidement
pour que la tonalité cesse durant quelques secondes
et on lançait un appel du genre ; y'a queqlqu'un?
si réponse positive on demandait un numero gratis
temporairement et on devait s'y reprendre à plusieurs
reprise car la tonalité venait recouvrir la voix
Une fois arrivé on composait ce numero de téléphone et l'on
se retrouvait à plusieurs de tous les coins de France sur la ligne
Fichtre, je ne connaissais pas cela.
C'était confidentiel ?
Très. Quelques "initiés" se transmettaient l'info. Quand les PTT ont vu
le truc s'étendre, ils ont corrigé le bug aussi vite qu'ils ont pu (ce
qui a quand même été assez lent). Perso, j'ai eu l'info par qqun du
métier mais j'ai trouvé ça assez nul (pour les gens comme nous il y
avait déjà les BBS et les onlines).
Post by Jean-Christophe
Techniquement, ca marchait comment ?
Un bug au niveau des autocommutateurs, m'avait dit un ami prof en
autocommutateurs. Mais je n'ai pas creusé plus que ça. Dommage qu'ils
n'aient pas eu l'esprit Microsoft, ils auraient dit "It's not a bug,
it's a feature" et ils auraient fait payer. ;)
--
LeLapin
Jean-Christophe
2011-08-21 16:55:13 UTC
Permalink
"LeLapin"
Post by LeLapin
Post by Jean-Christophe
Techniquement, ca marchait comment ?
Un bug au niveau des autocommutateurs, m'avait dit un ami prof en
autocommutateurs. Mais je n'ai pas creusé plus que ça.
Comment ca, un bug ?
Si on reprend ce qu'a dit Bernard :
| Demander un numéro gratis qui permet de se retrouver
| à plusieurs de tous les coins de France sur la ligne
Ca ressemble moins à un bug qu'à un truc fait en
douce par des gens de F.T ... pour quelques initiés (?)
Post by LeLapin
Dommage qu'ils n'aient pas eu l'esprit Microsoft, ils auraient dit "It's
not a bug, it's a feature" et ils auraient fait payer. ;)
Ca me rappelle une liste de réponses de programmeurs :

- Oh, it's just a feature.
- It works, but it's not been tested.
- I've never heard about that.
- It did work yesterday.
- Well, the program needs some fixing.
- How is this possible?
- Has the operating system been updated?
- The user has made an error again.
- There is something wrong in your test data.
- I have not touched that module!
- You must have the wrong executable.
- Of course, I just have to do these small fixes.
- It's just some unlucky coincidence.
- I can't test everything!
- THIS can't do THAT !
- Didn't I fix it already?
- Even though it does not work, how does it feel?

:o)
Denis CAMUS
2011-08-21 17:04:16 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"LeLapin"
Post by LeLapin
Post by Jean-Christophe
Techniquement, ca marchait comment ?
Un bug au niveau des autocommutateurs, m'avait dit un ami prof en
autocommutateurs. Mais je n'ai pas creusé plus que ça.
Comment ca, un bug ?
| Demander un numéro gratis qui permet de se retrouver
| à plusieurs de tous les coins de France sur la ligne
Ca ressemble moins à un bug qu'à un truc fait en
douce par des gens de F.T ... pour quelques initiés (?)
J'en ai profité un peu dans le temps. Je crois qu'il s'agit d'une
bretelle qui était posée sur un N° non affecté.
--
Seuls les faucons volent.
Les vrais restent au sol.
bernard 2+2
2011-08-21 20:12:14 UTC
Permalink
Post by Denis CAMUS
Post by Jean-Christophe
"LeLapin"
Post by LeLapin
Post by Jean-Christophe
Techniquement, ca marchait comment ?
Un bug au niveau des autocommutateurs, m'avait
dit un ami prof en autocommutateurs. Mais je n'ai
pas creusé plus que ça.
Comment ca, un bug ?
| Demander un numéro gratis qui permet de se
retrouver
| à plusieurs de tous les coins de France sur la
ligne
Ca ressemble moins à un bug qu'à un truc fait en
douce par des gens de F.T ... pour quelques
initiés (?)
L'appel entre les tonalités n'étaient pas il me
semble du à un " truc " volontaire

par contre le l'envoi de l'impulsion devait être
fait sur le contact du combiné mais pas avec le cadran

Une fois le numéro récupéré effectivement une
jarretière tirée en douce je suppose permettait le
contact
Post by Denis CAMUS
J'en ai profité un peu dans le temps. Je crois qu'il
s'agit d'une bretelle qui était posée sur un N° non
affecté.
--
Bernard 2+2
93300 Aubervilliers
Jean-Christophe
2011-08-21 22:31:55 UTC
Permalink
"bernard 2+2"
L'appel entre les tonalités n'étaient pas il me semble du à un " truc "
volontaire
Qu'entends-tu par "appel entre les tonalités" ?
par contre le l'envoi de l'impulsion devait être fait sur le contact du
combiné mais pas avec le cadran
C'est intéréssant, parce-que la rotation du cadran
imposait aux impulsions des durées bien calibrées,
par contre le fait de "numéroter" directement avec
le contact permettait de générer des durées différentes,
et c'est peut-être ca qui était détecté pour la suite ?
Une fois le numéro récupéré effectivement une jarretière tirée en douce je
suppose permettait le contact
"une jarretière tirée en douce ... permettait le contact"
Tiens, on dirait presque du Audiard :o)
bernard 2+2
2011-08-22 07:09:14 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"bernard 2+2"
Post by bernard 2+2
L'appel entre les tonalités n'étaient pas il me
semble du à un " truc " volontaire
Qu'entends-tu par "appel entre les tonalités" ?
Une fois que tu avais frappé rapidement sur le
support du combiné la tonalité (440hz)s'arrêtait
pour quelques secondes (ma mémoire me fait la
gueule, je suis obligé de dire au pif 10 secondes)
puis reprenait et donc les appels reprenaient après
avoir une nouvelle fois cliqué pour stopper la tonalité
Post by Jean-Christophe
Post by bernard 2+2
par contre le l'envoi de l'impulsion devait être
fait sur le contact du combiné mais pas avec le
cadran
C'est intéréssant, parce-que la rotation du cadran
imposait aux impulsions des durées bien calibrées,
par contre le fait de "numéroter" directement avec
le contact permettait de générer des durées
différentes,
et c'est peut-être ca qui était détecté pour la suite ?
je me souviens avoir fait des numéros entiers avec
le support et ma mémoire me faisant toujours la
gueule, je n'ose affirmer que l'on pouvait avoir
quelques fois la gratuité de la communication.

Il y a 40 ans de cela et comme je disais c'était
dans une autre vie!!!
Post by Jean-Christophe
Post by bernard 2+2
Une fois le numéro récupéré effectivement une
jarretière tirée en douce je suppose permettait le
contact
"une jarretière tirée en douce ... permettait le
contact"
Tiens, on dirait presque du Audiard :o)
Je n'avais pas fait attention à ma prose mais je
m'aperçois qu'elle est plus policée que celle de San
Antonio!
--
Bernard 2+2
93300 Aubervilliers
geo cherchetout
2011-08-21 09:33:14 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Je me souviens d'une diaphonie terrible, lors d'un
appel « longue distance » ( Paris/Dordogne :o)
j'entendais fort et clair la moitié d'une conversation
entre deux abonnés n'ayant rien à voir dans l'histoire.
( mais ce genre de truc ne m'est arrivé qu'une seule fois )
C'était peut-être en partie ma faute puisque j'exerçais mes talents dans le
réseau national, région de Limoges. Diaphonie, intermodulation, mes bêtes
noires...
geo cherchetout
2011-08-21 09:29:14 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Je me souviens moi aussi des S63
à cadran rotatif pour numérotation décimale
(celle qu'on pouvait faire en sériel d'un doigt
sur le hook comme si on tapait du morse)
En français on appelait ce bidule le « crochet commutateur », terme hérité
des modèles d'autrefois.
JP
2011-08-22 22:12:16 UTC
Permalink
Post by bernard 2+2
je peux t'assurer qu'à l'époque l'alimentation se
faisait avec des batteries de batteries "maousse
costaud"

Surtout le fait que les autocoms divisionnaires devaient disposer
d'autonomie de 24 a 48 heures sans groupe électrogène ( a l'époque problèmes
de sécurité ... y compris militaire ;>)

Mais cela consommait pas mal, malgré un facteur de simultanéité pas si
terrible que cela .
geo cherchetout
2011-08-21 08:52:34 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
Jamais mesuré moins de 54 V.
A quel endroit ?
Entre les plots 1 et 3 de ma prise dans tous les logements que j'ai habités,
à la ville et à la campagne à plusieurs km du central.
Post by Jean-Christophe
Certaines lignes trés éloignées du central descendent bien plus bas.
Tant que tu ne décroches pas le combiné, aucun courant ne circule dans la
ligne et il n'y a aucune raison de mesurer une tension sensiblement
inférieure à celle présente à la sortie du central. Si c'est le cas, alors
il y a une fuite quelque part en ligne, voire une coupure.
Post by Jean-Christophe
C'est justement la rasion pour laquelle le central détecte
le décroché non par une tension mais par un courant.
Forcément. On ne va pas doubler les lignes pour permettre au central de
déceler la baisse de tension chez l'abonné quand il décroche. ;-)
Post by Jean-Christophe
Il est donc plus adapté de mesurer le courant que la tension.
Je ne vois pas où est le problème.
L'op a indiqué que ça sonne occupé quand on l'appelle de l'extérieur. Le
central détecte donc vraisemblablement un courant mais où se referme le
circuit ?
Si c'est en ligne à cause d'un défaut d'isolement, la tension mesurée à la
prise sera anormalement faible. Si c'est le poste qui est endommagé, la
tension sera faible mais retrouvera une valeur normale du simple fait de le
débrancher pour faire la mesure. Tout ceci sans s'embêter avec une
connectique pas prévue pour faciliter les mesures de courant.
Post by Jean-Christophe
Je doute que les lignes RTC soient alimentées avec des batteries.
Je t'assure pourtant que c'est le cas. Ces accus donnent au système
continuité de fonctionnement et autonomie en cas de coupure secteur brève ou
prolongée.
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
La tension à vide sera révélatrice d'un problème en ligne
si elle est inférieure à sa valeur habituelle.
Cette soi-disant "valeur habituelle" de la tension dépend de l'éloignement
du central.
Pas le courant.
Quand tout va bien, la tension ne dépend pas de l'éloignement du central. Si
elle est notablement inférieure à 50 V, le défaut est en ligne ou au
central. (Les terminaux étant débranchés, évidemment.)
Post by Jean-Christophe
Les spécifications F.T concernant le décroché précisent
l'établissement d'une boucle de courant de (l'ordre de) 35 mA.
C'est d'ailleurs la seule raison d'être de la
résistance de réglage du courant de ligne.
http://cjoint.com/?0Huqu66vzyX
Je connais bien le S63 dont je conserve précieusement plusieurs exemplaire,
merci. :-)
geo cherchetout
2011-08-21 09:36:12 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Donc pour une vérification, la mesure à effectuer
en local est celle du courant, pas de la tension.
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ? Ce n'est
pas idiot mais je n'avais pas compris...
LeLapin
2011-08-21 11:38:01 UTC
Permalink
Post by geo cherchetout
Post by Jean-Christophe
Donc pour une vérification, la mesure à effectuer
en local est celle du courant, pas de la tension.
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ? Ce n'est
pas idiot mais je n'avais pas compris...
Pas aux bornes ! En série sur la ligne !
--
LeLapin
Jean-Christophe
2011-08-21 11:44:53 UTC
Permalink
"geo cherchetout"
Post by geo cherchetout
Post by Jean-Christophe
Donc pour une vérification, la mesure à effectuer
en local est celle du courant, pas de la tension.
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ?
Non : en série sur la ligne.
Post by geo cherchetout
Ce n'est pas idiot mais je n'avais pas compris...
sic
LeLapin
2011-08-21 11:44:46 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Non : en série sur la ligne.
T'en as pas marre de répéter ce que je dis ? :p
--
LeLapin
Jean-Christophe
2011-08-21 11:51:29 UTC
Permalink
"LeLapin"

| Jean-Christophe a tapoté du bout de ses petites papattes :
| Non : en série sur la ligne.
Post by LeLapin
T'en as pas marre de répéter ce que je dis ? :p
Nah ... j'enfonce le clou !

( un ampremètre en parallèle, quand même ! )
LeLapin
2011-08-21 13:49:08 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
( un ampremètre en parallèle, quand même ! )
Ben c'est pas comme ça qu'on se débarrasse des débutants qu'on trouve
emmerdants (en s'assurant qu'ils ont bien shunté le fusible du
multimètre avec du costaud) ?
--
LeLapin
geo cherchetout
2011-08-21 18:29:03 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ?
Non : en série sur la ligne.
C'est d'un pratique !
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
Ce n'est pas idiot mais je n'avais pas compris...
sic
Ben oui, je n'avais pas compris parce que c'est inhabituel mais, réflexion
faite, très correct dans ce contexte.
Jean-Christophe
2011-08-21 22:19:39 UTC
Permalink
"geo cherchetout"
Post by geo cherchetout
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ?
Non : en série sur la ligne.
C'est d'un pratique !
Une pratique courante pour un ampèremètre.
Post by geo cherchetout
Ben oui, je n'avais pas compris parce que c'est inhabituel
mais, réflexion faite, très correct dans ce contexte.
Pour la petite histoire, à l'époque du silex j'ai développé
le hard et le soft de cartes intégrant un modem V23
(hé oui) avec sous les yeux les spécifications de F.T
le tout a passé l'agrément dans leur labo à Lannion.
Un des trucs intéréssants était qu'à l'origine le courant
de ligne traversait le transfo 600 ohms et je trouvais ca
pas ca terrible, vu que son noyau devait supporter un
flux constant ajouté à celui de la BF, et sans se saturer.
J'ai utilisé un géné de courant constant à NPN en parallèle
du transfo qui, lui, ne recevait que la BF via une capa.
Un autre truc sympa était la nécéssité en réception de
séparer des signaux émis et recus (pour le full duplex)
avec un soustracteur à AOP ... bien équilibré.
Y'en a encore des tonnes comme ca, de bons souvenirs.
Denis CAMUS
2011-08-21 22:24:20 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"geo cherchetout"
Post by geo cherchetout
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ?
Non : en série sur la ligne.
C'est d'un pratique !
Une pratique courante pour un ampèremètre.
Post by geo cherchetout
Ben oui, je n'avais pas compris parce que c'est inhabituel
mais, réflexion faite, très correct dans ce contexte.
Pour la petite histoire, à l'époque du silex j'ai développé
le hard et le soft de cartes intégrant un modem V23
(hé oui) avec sous les yeux les spécifications de F.T
le tout a passé l'agrément dans leur labo à Lannion.
Un des trucs intéréssants était qu'à l'origine le courant
de ligne traversait le transfo 600 ohms et je trouvais ca
pas ca terrible, vu que son noyau devait supporter un
flux constant ajouté à celui de la BF, et sans se saturer.
J'ai utilisé un géné de courant constant à NPN en parallèle
du transfo qui, lui, ne recevait que la BF via une capa.
Un autre truc sympa était la nécéssité en réception de
séparer des signaux émis et recus (pour le full duplex)
avec un soustracteur à AOP ... bien équilibré.
Y'en a encore des tonnes comme ca, de bons souvenirs.
T'as pas tâté non plus de la diode qui empêchait la polarité de la
ligne de s'inverser, faisant croire au central que la ligne était en
sonnerie permanente, (donc gratuit), alors que tu pouvais parler avec
ton correspondant ?
--
Seuls les faucons volent.
Les vrais restent au sol.
LeLapin
2011-08-22 02:10:38 UTC
Permalink
T'as pas tâté non plus de la diode qui empêchait la polarité de la ligne de
s'inverser, faisant croire au central que la ligne était en sonnerie
permanente, (donc gratuit), alors que tu pouvais parler avec ton
correspondant ?
La BlueBox à la française...
Fallait faire gaffe m'avait-on dit, il y avait des vérifications
aléatoires.
--
LeLapin
geo cherchetout
2011-08-22 07:25:45 UTC
Permalink
Post by Denis CAMUS
T'as pas tâté non plus de la diode qui empêchait la polarité de la
ligne de s'inverser, faisant croire au central que la ligne était en
sonnerie permanente, (donc gratuit), alors que tu pouvais parler avec
ton correspondant ?
Si Jean-Christophe est en France, je ne pense pas qu'il pourrait tâter de ce
truc actuellement parce que la polarité de la ligne ne s'inverse pas. Un tel
système a-t-il été appliqué par le passé ? Si oui, avec quel type de
commutateur ?
Denis CAMUS
2011-08-22 08:17:50 UTC
Permalink
Post by geo cherchetout
Si Jean-Christophe est en France, je ne pense pas qu'il pourrait tâter de ce
truc actuellement parce que la polarité de la ligne ne s'inverse pas. Un tel
système a-t-il été appliqué par le passé ? Si oui, avec quel type de
commutateur ?
C'était utilisé en France. Je l'ai fait dans les années 70. Je peux me
tromper mais je crois que c'étaient des vieux centraux
électromécaniques "penta".
Lors de l'appel à un correspondant, la tension de ligne s'inversait
lors de son décrochage.
Il fallait mettre une diode dans le S63, + condo et pile de
polarisation du micro.
Le central ne détectant pas d'inversion à cause de la diode pensait que
le correspondant ne décrochait pas et considérait que la ligne était en
sonnerie. Le problème c'est que des gens qui laissent sonner des
dizaines de minutes, ce n'est pas courant. Et on pouvait se faire
gauler à cause de cela.

Denis
--
Seuls les faucons volent.
Les vrais restent au sol.
cLx
2011-08-22 08:28:08 UTC
Permalink
Post by Denis CAMUS
C'était utilisé en France. Je l'ai fait dans les années 70. Je peux me
tromper mais je crois que c'étaient des vieux centraux électromécaniques
"penta".
Lors de l'appel à un correspondant, la tension de ligne s'inversait lors de
son décrochage.
Il fallait mettre une diode dans le S63, + condo et pile de polarisation du
micro.
Le central ne détectant pas d'inversion à cause de la diode pensait que le
correspondant ne décrochait pas et considérait que la ligne était en
sonnerie. Le problème c'est que des gens qui laissent sonner des dizaines de
minutes, ce n'est pas courant. Et on pouvait se faire gauler à cause de cela.
Et la tension alternative de la sonnerie ne masquait pas trop BF, c-à-d la
voix du correspondant ?
Denis CAMUS
2011-08-22 09:32:48 UTC
Permalink
Post by cLx
Post by Denis CAMUS
C'était utilisé en France. Je l'ai fait dans les années 70. Je peux me
tromper mais je crois que c'étaient des vieux centraux électromécaniques
"penta".
Lors de l'appel à un correspondant, la tension de ligne s'inversait lors de
son décrochage.
Il fallait mettre une diode dans le S63, + condo et pile de polarisation du
micro.
Le central ne détectant pas d'inversion à cause de la diode pensait que le
correspondant ne décrochait pas et considérait que la ligne était en
sonnerie. Le problème c'est que des gens qui laissent sonner des dizaines de
minutes, ce n'est pas courant. Et on pouvait se faire gauler à cause de cela.
Et la tension alternative de la sonnerie ne masquait pas trop BF, c-à-d la
voix du correspondant ?
Je ne me souviens plus bien. J'ai toujours été appelant et du côté de
l'appelant il y avait juste la tonalité de répétion de la sonnerie.
Côté appelé, je ne sais pas ce qu'il entendait réellement.
--
Seuls les faucons volent.
Les vrais restent au sol.
LeLapin
2011-08-22 09:37:08 UTC
Permalink
Post by Denis CAMUS
Post by cLx
Post by Denis CAMUS
C'était utilisé en France. Je l'ai fait dans les années 70. Je peux me
tromper mais je crois que c'étaient des vieux centraux électromécaniques
"penta".
Lors de l'appel à un correspondant, la tension de ligne s'inversait lors de
son décrochage.
Il fallait mettre une diode dans le S63, + condo et pile de polarisation du
micro.
Le central ne détectant pas d'inversion à cause de la diode pensait que le
correspondant ne décrochait pas et considérait que la ligne était en
sonnerie. Le problème c'est que des gens qui laissent sonner des dizaines de
minutes, ce n'est pas courant. Et on pouvait se faire gauler à cause de cela.
Et la tension alternative de la sonnerie ne masquait pas trop BF, c-à-d la
voix du correspondant ?
Je ne me souviens plus bien. J'ai toujours été appelant et du côté de
l'appelant il y avait juste la tonalité de répétion de la sonnerie. Côté
appelé, je ne sais pas ce qu'il entendait réellement.
La BP du RTC (à l'époque en tous cas) n'était pas 300-3300 Hz (ou à peu
près) ? Les filtres embarqués coupaient ce qu'il y avait en dessous,
non ?
--
LeLapin
geo cherchetout
2011-08-22 11:13:43 UTC
Permalink
Post by LeLapin
La BP du RTC (à l'époque en tous cas) n'était pas 300-3300 Hz (ou à peu
près) ? Les filtres embarqués coupaient ce qu'il y avait en dessous,
non ?
La plage 300-3400 Hz est garantie entre abonnés, mais beaucoup moins limitée
entre central et abonné où il n'existe pas de filtres. S'il y en avait, son
poste ne sonnerait jamais et il ne pourrait pas aujourd'hui bénéficier de
l'adsl.
LeLapin
2011-08-22 11:36:42 UTC
Permalink
Post by geo cherchetout
Post by LeLapin
La BP du RTC (à l'époque en tous cas) n'était pas 300-3300 Hz (ou à peu
près) ? Les filtres embarqués coupaient ce qu'il y avait en dessous,
non ?
La plage 300-3400 Hz est garantie entre abonnés, mais beaucoup moins limitée
entre central et abonné où il n'existe pas de filtres. S'il y en avait, son
poste ne sonnerait jamais et il ne pourrait pas aujourd'hui bénéficier de
l'adsl.
Je parle de filtrage dans le téléphone, côté combiné du transfo. Si mes
souvenirs sont bons, la sonnerie est captée de l'autre côté du transfo.
--
LeLapin
Jean-Christophe
2011-08-22 12:09:13 UTC
Permalink
"LeLapin"
Post by LeLapin
Post by geo cherchetout
Post by LeLapin
La BP du RTC (à l'époque en tous cas) n'était pas 300-3300 Hz (ou à peu
près) ? Les filtres embarqués coupaient ce qu'il y avait en dessous, non
?
La plage 300-3400 Hz est garantie entre abonnés, mais beaucoup moins limitée
entre central et abonné où il n'existe pas de filtres. S'il y en avait, son
poste ne sonnerait jamais et il ne pourrait pas aujourd'hui bénéficier de
l'adsl.
Je parle de filtrage dans le téléphone, côté combiné du transfo. Si mes
souvenirs sont bons, la sonnerie est captée de l'autre côté du transfo.
Non, pas de filtre 300-3400 Hz dans ces téléphones.
La sonnerie c'est du bon gros 80 V 50 Hz
qui ne passe pas par la partie BF du téléphone.
Loading Image...
LeLapin
2011-08-22 13:09:47 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
La sonnerie c'est du bon gros 80 V 50 Hz
qui ne passe pas par la partie BF du téléphone.
Oui, "de l'autre côté (par opposition au combiné) du transfo". C'était
pas assez clair ? ;)
--
LeLapin
cLx
2011-08-22 13:31:18 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
La sonnerie c'est du bon gros 80 V 50 Hz
qui ne passe pas par la partie BF du téléphone.
Oui, "de l'autre côté (par opposition au combiné) du transfo". C'était pas
assez clair ? ;)
N'empêche que vu la tension de la sonnerie, il faut qu'il coupe sacrément le
transfo !
michel ou sam
2011-08-22 14:30:14 UTC
Permalink
Bonjour,

Le transfo est connecté à la ligne uniquement au décroché. Et au décroché,
le central détecte le courant ligne et n'envoie plus de tension de sonnerie.

Nota : ça faisait partie des méchanceté qu'on pouvait faire à un supérieur
chiant : on mettait un condensateur en série avec sa ligne...

Michel
Post by cLx
Post by Jean-Christophe
La sonnerie c'est du bon gros 80 V 50 Hz
qui ne passe pas par la partie BF du téléphone.
Oui, "de l'autre côté (par opposition au combiné) du transfo". C'était pas
assez clair ? ;)
N'empêche que vu la tension de la sonnerie, il faut qu'il coupe sacrément le
transfo !
geo cherchetout
2011-08-22 15:06:09 UTC
Permalink
Post by michel ou sam
Nota : ça faisait partie des méchanceté qu'on pouvait faire à un supérieur
chiant : on mettait un condensateur en série avec sa ligne...
Dommage que tu ne l'aies pas dit vingt ans plus tôt. ;-)
cLx
2011-08-22 16:54:36 UTC
Permalink
Post by michel ou sam
Le transfo est connecté à la ligne uniquement au décroché. Et au décroché,
le central détecte le courant ligne et n'envoie plus de tension de sonnerie.
Oui, mais là dans ce petit hs il est question d'empêcher le central de se
rendre compte que l'on a décroché et de parler sur la ligne pendant que ce
dernier envoie les sonneries, voir les posts précédents.
Post by michel ou sam
Nota : ça faisait partie des méchanceté qu'on pouvait faire à un supérieur
chiant : on mettait un condensateur en série avec sa ligne...
Jean-Christophe
2011-08-22 17:46:21 UTC
Permalink
"LeLapin"
Post by Jean-Christophe
La sonnerie c'est du bon gros 80 V 50 Hz
qui ne passe pas par la partie BF du téléphone.
http://www.teaser.fr/~mzirnheld/tc/etiq_s63.gif
Oui, "de l'autre côté (par opposition au combiné) du transfo". C'était pas
assez clair ? ;)
Non, pas pour moi en tout cas :op
" De l'autre côté " ca ne donne pas une idée du circuit :
on dirait que tu parles d'une des bobines du transfo.
( un schéma, un schéma, un schéma ! )

Ce que je dis ci-dessus est que le signal de sonnerie ne
passe PAS DU TOUT par le transfo BF parce-que le transfo
BF est isolé de la ligne par les interrupteurs du hook.
(comme on le voit sur le schéma du post auquel tu réponds :op)
Et quand on décroche on établit le courant de ligne, qui est
détecté par le central, qui alors n'envoie plus le signal de sonnerie.

Mais je me souviens qu'à l'âge du silex, lors de décrochés rapides
PENDANT la sonnerie il m'est parfois arrivé d'entendre pendant
trés peu de temps du 50 Hz merdique dans les écouteurs ...
Peut-être était-ce le central qui ne réagissait pas assez
vite au décroché, ou alors l'établissement du courant
de ligne qui ne montait pas assez vite (?)
geo cherchetout
2011-08-22 07:43:03 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Pour la petite histoire, à l'époque du silex j'ai développé
le hard et le soft de cartes intégrant un modem V23
(hé oui) avec sous les yeux les spécifications de F.T
le tout a passé l'agrément dans leur labo à Lannion.
Un des trucs intéréssants était qu'à l'origine le courant
de ligne traversait le transfo 600 ohms et je trouvais ca
pas ca terrible, vu que son noyau devait supporter un
flux constant ajouté à celui de la BF, et sans se saturer.
J'ai utilisé un géné de courant constant à NPN en parallèle
du transfo qui, lui, ne recevait que la BF via une capa.
Ingénieux puisque cela te permettait d'utiliser un transformateur standard
mais comment ton courant constant pouvait-il s'établir à la valeur exacte
voulue ? C'est le modem qui imposait l'intensité du courant en ligne ?
Post by Jean-Christophe
Un autre truc sympa était la nécéssité en réception de
séparer des signaux émis et recus (pour le full duplex)
avec un soustracteur à AOP ... bien équilibré.
Ça doit toujours fonctionner sur ce principe dans les terminaux analogiques
actuels mais je n'en admire pas moins le génie de tes prédécesseurs qui
faisaient la même chose avec un transformateur différentiel. Coûteux à
fabriquer mais tellement plus fiable.
Post by Jean-Christophe
Y'en a encore des tonnes comme ca, de bons souvenirs.
Les moins bons, on les garde pour soi. ;-)
Jean-Christophe
2011-08-26 15:43:42 UTC
Permalink
On 22 août, 09:43, geo cherchetout

| à l'origine le courant de ligne traversait le transfo
| 600 ohms et je trouvais ca pas ca terrible, vu que son
| noyau devait supporter un flux constant ajouté à celui
| de la BF, et sans se saturer. J'ai utilisé un géné de
| courant constant à NPN en parallèle du transfo qui,
| lui, ne recevait que la BF via une capa.
Post by geo cherchetout
comment ton courant constant pouvait-il
s'établir à la valeur exacte voulue ?
Justement grâce au géné de courant constant
(zener + NPN + résistance) en aval d'un pont
de 4 diodes pour être sûr de la polarité d'alim.
Avec une simple résistance le courant aurait dépendu
de la tension de ligne, ce qui est justement à éviter.
Post by geo cherchetout
C'est le modem qui imposait l'intensité du courant en ligne ?
Non, c'est le géné de courant constant :op
Le modem était un chip en aval du transfo 600 Ohms.
Personnellement je me serais même passé du transfo
mais je crois que c'était requis pour l'isolation
galvanique entre la ligne et le reste du circuit.

| Un autre truc sympa était la nécéssité en réception de
| séparer des signaux émis et recus (pour le full duplex)
| avec un soustracteur à AOP ... bien équilibré.
Post by geo cherchetout
Ça doit toujours fonctionner sur ce principe dans
les terminaux analogiques actuels mais je n'en admire
pas moins le génie de tes prédécesseurs qui faisaient
la même chose avec un transformateur différentiel.
Coûteux à fabriquer mais tellement plus fiable.
Oui, et plus simple aussi de par son principe.

Cela me rappelle un historique raconté par un ancien
prof du CNAM où il était question de planches en bois
dans lesquelles étaient plantés des clous de vitrier,
sur lesquels étaient soudés les composants :o)
D'après lui on utilisait presque exclusivement des
selfs et condensateurs (parce-que contrairement aux
résistances ils ne dissipent pas l'énergie électrique)
Déja que les filaments pompaient sur les batteries ...
geo cherchetout
2011-08-26 18:01:12 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
Post by geo cherchetout
comment ton courant constant pouvait-il
s'établir à la valeur exacte voulue ?
Justement grâce au géné de courant constant
(zener + NPN + résistance) en aval d'un pont
de 4 diodes pour être sûr de la polarité d'alim.
Avec une simple résistance le courant aurait dépendu
de la tension de ligne, ce qui est justement à éviter.
OK, j'avais tout simplement perdu de vue que c'est habituellement le
terminal qui détermine le courant en ligne. (Du moins tant qu'il reste
inférieur à la limite imposée par le central.)
JP
2011-08-27 11:44:14 UTC
Permalink
Post by geo cherchetout
OK, j'avais tout simplement perdu de vue que c'est habituellement le
terminal qui détermine le courant en ligne

Si mes souvenirs sont bons les autocoms ( publics ) en France ne régulaient
pas le courant de ligne, cela était a la charge des postes clients
contrairement a d'autres pays. D'ou de gros soucis avec les postes achetés
au marché noir venant de l'étranger non agrées par FT . Il y avait dans les
années 80 un numéro spécifique qui permettait de tester la ligne chez le
client et entre autre de déterminer grossièrement le courant de ligne en
fonctions des tonalités.
willpot
2011-08-27 15:10:05 UTC
Permalink
Post by geo cherchetout
Post by geo cherchetout
OK, j'avais tout simplement perdu de vue que c'est habituellement le
terminal qui détermine le courant en ligne
Si mes souvenirs sont bons les autocoms ( publics ) en France ne régulaient
pas le courant de ligne, cela était a la charge des postes clients
contrairement a d'autres pays. D'ou de gros soucis avec les postes achetés
au marché noir venant de l'étranger non agrées par FT . Il y avait dans les
années 80 un numéro spécifique qui permettait de tester la ligne chez le
client et entre autre de déterminer grossièrement le courant de ligne en
fonctions des tonalités.
c' était le 3644,
très pratique avec le système question/réponse

Denis CAMUS
2011-08-21 13:12:02 UTC
Permalink
Post by geo cherchetout
Post by Jean-Christophe
Donc pour une vérification, la mesure à effectuer
en local est celle du courant, pas de la tension.
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ? Ce n'est
pas idiot mais je n'avais pas compris...
Ça ça donnera le courant maximum permis par la ligne étant donné qu'il
y a une limitation du courant côté central.

Denis
--
Seuls les faucons volent.
Les vrais restent au sol.
geo cherchetout
2011-08-21 18:25:08 UTC
Permalink
Post by Denis CAMUS
Post by geo cherchetout
Tu veux dire milliampèremètre directement aux bornes de la ligne ? Ce n'est
pas idiot mais je n'avais pas compris...
Ça ça donnera le courant maximum permis par la ligne étant donné qu'il
y a une limitation du courant côté central.
Oui, et on saura que la ligne est coupée ou en court-circuit si le courant
mesuré est nul. Mais si on trouve une valeur supérieure à 15 mA environ on
ne saura pas trop quoi conclure...
unknown
2011-08-19 17:48:46 UTC
Permalink
Post by picpic020960
Bonjour ,
je suis chez Orange. j'ai un modem ADSL , pas une BOX. Internet marche
mais pas le téléphone analogique.
Est-ce que ca peut venir de mon installation ?
NB : les deux ont marché qques jours.
NB 2 : qua,d j'appelle chez moi tous téléphones enlevés + filtres
ADSL enlevés ca sonne occupé.
FT/orange se propose de passer moyennant 138 euros.
Que puis-je faire ?
merci de vos infos / conseils
ne serais tu pas passé en degroupage total à l'insu de ton plein gré ???
--
----------
Kripton

the ESR Repository @ http://kripton2035.free.fr/esr-repository.html
the Geiger Repository @ http://kripton2035.free.fr/geiger-repositor.html
Michel Giacomazzi
2011-08-19 18:30:00 UTC
Permalink
Post by picpic020960
FT/orange se propose de passer moyennant 138 euros.
Si vous avez l'abonnement téléphonique "normale", ils ne devraient rien
facturer a priori (c'est à dire sans avoir démontré que le problème est
de votre fait) :
Dans les Conditions générales
(http://boutique.orange.fr/doc/contrat2436.pdf) § 5.1 :
"France Télécom s’engage également à rétablir le service téléphonique
dans les quarante-huit (48) heures (jours ouvrables) qui suivent la
signalisation par le client du dérangement à son service après-vente"
[...]
"En cas de non-respect de ce délai, France Télécom s’engage à verser au
client une indemnité forfaitaire d’un montant égal à deux (2) mois
d’abonnement au service téléphonique souscrit par le client."

Précision : en cas de dépasseement des 48h, il faut réclamer le
remboursement des 2 mois d'abonnement ... il n'y a pas de petit profit.
--
Michel Giacomazzi
http://www.giacomazzi.fr/
michel ou sam
2011-08-19 18:51:58 UTC
Permalink
Bonjour,
tu dis "les deux ont marché qques jours"
ça serait donc une nouvelle installation ?

qu'as tu comme contrat ? et depuis quand ?

Michel
Loading...